Copy
63ème Congrès UIA
6-10 novembre 2019
Luxembourg
Session spéciale :
la violence à l’encontre des femmes
 
 


En présence de Son Altesse    Royale la Grande Duchesse   de Luxembourg
Inscrivez-vous
Formulaire d'inscription 
Programme d'inscription
Panel 1 :
Les violences sexuelles dans le contexte national et domestique :
un fléau endémique
Présentation de l'ouvrage collectif de l’UIA sur le statut des femmes et l’état de droit 
Débat sur la violence à l’égard des femmes mettant l’accent sur la Convention d’Istanbul.
 
Modérateurs :
Alain GROSJEAN 
(Bonn & Schmitt), Luxembourg
Deidre DU BOIS (Dupong, Krieps, Du Bois & Dias Videira), Luxembourg
 
Orateurs :
Isabelle RIASSETTO, Professeure de droit commercial, Vice-doyen, Faculté de Droit, d'Économie et de Finance, Université du Luxembourg
Michèle FEIDER (Parquet Protection de la Jeunesse), Luxembourg (invitée)
Julie Prudence NIGNA SOMDA (magistrat et ancien Ministre des Droits Humains du Burkina Faso), Ouagadougou, Burkina Faso
Panel 2 :
Les violences sexuelles dans les zones sensibles : viser l’impunité zéro
Table ronde : comment parvenir à l’impunité zéro ? Justice transitionnelle ? Compétence universelle ?
Autres solutions ?


Modérateurs :
Marie-Paule GILLEN 
(DSM), Luxembourg
François PRUM, Bâtonnier sortant de Luxembourg, (Turk & Prum), Luxembourg
 
Orateur :

Michèle HIRSCH (Hirsch & Vanhaelst) Bruxelles, Belgique

Constats sur les carences actuelles dans les systèmes et processus judiciaires contre les auteurs des violences faites aux femmes ; Constat de l’inadéquation du système judiciaire traditionnel de réparation à l’égard des victimes de viols dans les zones sensibles ; Paradoxe de l’implication active des victimes dans le procès (victimes témoins); Pistes de réflexion pour pallier ces carences : besoin de revoir la pertinence des méthodes et de renforcer l’efficacité de la lutte en vue de l’impunité zéro ; nécessité d’assurer une réparation rapide et efficace des victimes. Poursuites des responsables, commandants et dirigeants devant les différentes juridictions : nationales, internationales, de compétence universelle et développement de processus de justice transitionnelle. 
Envisager un usage élargi du concept de blanchiment (ou revue du concept) en rapport avec tous ceux qui ont tiré profit même indirectement, des violences dans les zones de guerre.

Comment garantir l’état de droit, comment documenter les violences sexuelles / ne pas perdre les preuves pour les futures accusations pénales, et comment juger les coupables ?

Orateur :
Céline BARDET, juriste et enquêtrice criminel international spécialisée dans les crimes de guerre, la justice pénale internationale et la criminalité transfrontalière. Elle a fondé l’ONG française “We are NOT Weapons of War” pour lutter contre les violences sexuelles dans les zones de conflits.

Ce sera l’occasion de faire connaître « Stand Speak Rise Up », une initiative de S.A.R. la Grande Duchesse de Luxembourg et co-organisée par WWoW et la Fondation Mukwege pour mettre fin aux violences sexuelles dans les zones sensibles. Elle présentera Back Up, une plateforme web sécurisée et une application mobile créée par « We are NOT Weapons of War » et développée par Intech Lux pour permettre l'identification des victimes de violences sexuelles, faciliter leur accès aux services essentiels au niveau local et améliorer la coordination des professionnels sur le terrain. Voir le livre blanc de la conférence Stand Speak Rise Up

L'utilisation de la technologie pour lutter contre la violence sexuelle liée aux conflits et accélérer la justice
Orateur : Nicolas SANITAS (InTech), Luxembourg

Établir des preuves de violences sexuelles dans les zones sensibles / Comment garantir la préservation des preuves pour de futures poursuites devant les tribunaux nationaux et internationaux ?
Orateur :
Julie GOFFIN
(Alter Égaux Avocats) Bruxelles, Belgique

Exploitation et abus sexuels dans le secteur de l’aide : la responsabilité des travailleurs humanitaires / soldats de la paix

Orateur :
Jacqui HUNT
(Director Europe office, Equality Now) Londres, Royaume-Uni
Panel 3 :
Le rôle des avocats et des barreaux dans la lutte contre la violence à l’égard des femmes
Table ronde :

Issouf BAADHIO, Président de l’UIA, Ancien  Bâtonnier  de l'Ordre des Avocats du Burkina Faso (Cabinet Baadhio), Ouagadougou, Burkina Faso
Stéphane BOONEN, Ancien Bâtonnier de Bruxelles, Bruxelles, Belgique
Marie-Aimée PEYRON, Bâtonnier de Paris, Paris, France
Françoise HECQUET (PHPG) Paris, France
Nadine DOSSOU-SAKPONOU (Cabinet Robert M. Dossou) Cotonou, Bénin
 
Modérateurs :
Valérie DUPONG, 
Vice-bâtonnière de Luxembourg (Dupong, Krieps, Du Bois & Dias Videira), Luxembourg
Manou HOSS (Elvinger Hoss Prussen), Luxembourg
Inscrivez-vous au congrès avant le 31 juillet
pour bénéficier de tarifs préférentiels !
#UIALuxembourg
Mon espace 
 
Lorsque vous vous connectez sur le site web de l'UIA, n'oubliez pas de renseigner votre identifiant (numéro de membre ou adresse mail) et votre mot de passe dans " Mon espace" !
|