Copy
Visualiser dans votre navigateur
Bonjour chers membres et partenaires,

Les évènements se sont bousculés en ce début d’année 2022, ébouriffant au passage le monde de l’habitation social et communautaire. En effet, le gouvernement caquiste a finalement annoncé le nouveau programme de développement de logements abordables appelé ‘’Programme Habitation Abordable Québec’’, ou le PHAQ. Selon les dires de la ministre Laforest, ce programme vient remplacer le programme AccèsLogis rendu désuet et non performant. J’aimerais quand même rappeler que depuis 2009, les gouvernements successifs se sont acharnés sur le programme ACL entre autres en annulant les indexations de coûts de construction, en abaissant la programmation d’unités à développer et en laissant, encore aujourd’hui, plus de 7000 unités de logement sur la table à dessin, privant ainsi 7000 ménages d’un moyen de se loger adéquatement et selon leur budget.

Ce programme, qui se veut une tentative pour atténuer les crises de logement annuelles successives, aura la particularité d’être ouvert aux promoteurs privés à but lucratif qui désireront faire financer la construction d’immeubles destinés à offrir un loyer dit ‘’abordable’’ aux citoyens. Loin d’être une mesure pérenne, les promoteurs privés s’engageront par convention avec la SHQ pour des termes de 20 à 35 ans. Par contre, en tout temps, moyennant le remboursement de l’aide financière en proportion du temps écoulé, ceux-ci pourront mettre fin à leur entente, vendre leur immeuble à profit ou offrir ses logements à des gens plus fortunés. Qu’arrivera-t-il à ceux qui y logent par la suite justement et qui profitent d’une certaine abordabilité? Pour le moment, comme pour bien d’autres questionnements, c’est le flou.

Contrairement au programme Accès Logis, le PHAQ ne viendra pas automatiquement avec des programmes de suppléments au loyer. Les promoteurs devront le demander et ceux-ci seront distribués selon leurs disponibilités et au bon vouloir de la SHQ. Nous attendons toujours, tel que déclaré par la ministre, le nouveau programme qui développera du logement subventionné pour les plus de 200 000 ménages payants plus de 30% de leurs revenus pour se loger.

Présentement, des voix s’élèvent pour que le gouvernement ne trucide pas le programme AccèsLogis, ou à tout le moins, que les 7000 unités restantes du programme soient financées adéquatement. Nous attendons toujours et le budget de mars prochain devrait nous donner des réponses, bonnes ou mauvaises. Et contrairement à ce qui a été annoncé lors du lancement du programme, les acteurs du milieu du logement social et communautaire n’ont jamais été consultés sur le développement de celui-ci. Nous n’avons été gratifié que d’une présentation sous bâillon, une première dans les relations de la SHQ et de ses ‘’partenaires’’. 

Les prochains mois et les prochaines années nous rendront un verdict sur ces changements apportés unilatéralement. Soyez assurés que votre Fédération sera au rendez-vous pour évaluer la performance de ces changements radicaux permettant aux promoteurs du libre marché immobilier d’obtenir des subsides de l’État pour s’enrichir.  


André Castonguay
Directeur général
FROHQC
Prévenir l'épuisement professionnel des travailleuses et travailleurs du communautaire
 
Ricochet a pour mission de favoriser le bien-être et la santé globale des travailleuses et travailleurs du communautaire qui jouent un rôle essentiel auprès des populations plus vulnérables.

OBJECTIFS GÉNÉRAUX 

- Soutenir les organismes communautaires dans le développement d'une culture du bien-être auprès des travailleuses et travailleurs du communautaire.

- Contribuer à prévenir l'épuisement professionnel et la fatigue de compassion des travailleuses et travailleurs du communautaire. 

La Ricochet mobile est une unité de professionnels multidisciplinaires qui visitera des milieux communautaires pour offrir des soins et des services de proximité accessibles. Des soins physiques, psychologiques et du coaching sont au coeur de ce volet pour favoriser le bien-être au travail.

Pour en savoir plus
Bonjour,

Je suis Mihail, nouvellement arrivé à FROHQC comme gestionnaire d'OBNL. 
Je suis né en Roumanie où j'ai vécu les 14 premières années de ma vie sous la dictature communiste, ce qui n'est pas très drôle je vous dirais. Je suis venu à Québec avec ma femme, Cristina, et nous y voilà encore 24 ans plus tard, avec nos deux merveilleux enfants, Filip et Fiona, qui sont nés au Québec. Nous n'étions pas venus pour nous installer, juste pour étudier et voir un peu le pays, mais la gentillesse des gens, le respect envers les autres, l'implication dans leur communauté ainsi que la beauté de la nature et de la ville de Québec nous ont convaincu d'y rester.

Pour me décrire en quelques mots, j'essaie de trouver les solutions les plus simples et efficaces possibles dans ce monde de plus en plus complexe et perplexe devant tout ce qui se passe présentement. J'aime discuter, lire (beaucoup) sur beaucoup de sujets (économie, construction, santé, sports, bien-être, etc.). Je n'ai pas peur de bricoler ou de me lancer dans de nouveaux projets, améliorer, changer, chercher des solutions. Mes petits plaisirs : sortir avec mon kayak à voile sur le fleuve, jouer au soccer avec mes enfants ou des amis, faire du camping l'été au Québec, courir ou faire des randonnées dans la forêt. J'aime bien l'humour aussi.


Pourquoi la FROHQC? 
J'aimerais pouvoir contribuer à faire une différence pour ceux qui sont moins favorisés par la société. Tout citoyen doit avoir une place à lui pour bien vivre sa vie, peu importe le niveau de revenu qu'il est capable d'avoir, car le droit à l'habitation est essentiel pour tous. Depuis toujours, il y a un certain pourcentage de gens qui ont choisi de faire de l'immobilier un outil de spéculation ou bien un moyen d'impressionner leurs amis en ayant la plus grosse maison du quartier, ça prend de tout pour avoir une société dynamique. Mais il y a un pourcentage beaucoup plus grand de gens qui cherchent surtout le confort et la stabilité et pour qui l'endroit où ils habitent est avant tout une place adaptée à leurs besoins. Leur principal souhait est d'y vivre paisiblement leur vie, avoir une famille et, plus tard, y finir leur vie active. 

Depuis 2003 j'habite le quartier Saint-Sauveur et j'aime bien mon quartier. Je ne suis pas un adepte du grand luxe, car d'après moi toute habitation qui procure un minimum de confort assure une paix d'esprit et, en conséquence, garantit une meilleure santé mentale (sujet dont on parle de plus en plus dernièrement). 

Restons donc négatif (de la Covid) mais positif et confiant (que la vie reviendra tranquillement à la normale).

Cordialement,

Mihail Lupu
En mars arrive le changement d’heure, pourquoi ne pas en profiter pour, oui remplacer les batteries dans les détecteurs de fumée, mais aussi pour faire l’inspection des systèmes d'alarme incendie dans les bâtiments.

C’est quoi un système alarme incendie?
Un système d’alarme incendie peut être composé des éléments suivants :
- panneau de commande;
- déclencheurs manuels;
- détecteurs d’incendie (détecteurs de fumée et détecteurs de chaleur);
- avertisseurs sonores, avertisseurs visuels;
- systèmes de surveillance électrique pour la supervision de la pression, du débit et des robinets dans le cas des bâtiments protégés par gicleurs;
- annonciateurs pour indiquer la provenance de l’alarme;
- téléphones d’urgence et autres appareils pour la communication entre le panneau de commande et les différentes parties d’un bâtiment. 

L’organisme qui est le propriétaire ou l’exploitant d’un immeuble à logements doit:
- installer et maintenir en bon état de fonctionnement le système d’alarme incendie pour assurer la sécurité des locataires en conformité avec la réglementation applicable; 
- prendre les mesures appropriées pour que les locataires soient informés adéquatement et qu’ils possèdent la formation nécessaire pour pouvoir évacuer le bâtiment en toute sécurité;
- élaborer un plan de sécurité incendie et de mesures d’urgence ainsi que de former et d’informer les locataires. À cette fin, l’organisme peut offrir aux locataires des séances de sensibilisation aux bonnes pratiques de sécurité.
- s’assurer que le bâtiment est muni de moyens d’évacuation utilisables et libres de toute obstruction.

En terminant le système d’alarme incendie doit être vérifié annuellement conformément à la norme CAN/ULC-S536, « Inspection et mise à l’essai des réseaux d'avertisseurs d’incendie ». Cette vérification vise à s’assurer que le système et tous ses composants sont toujours fonctionnels. Elle inclut la vérification du bon fonctionnement du panneau de commande, des déclencheurs manuels, des détecteurs d’incendie (fumée et chaleur) et de tout autre composant lier directement au système d’alarme-incendie.

Un rapport d’inspection est produit par l’entrepreneur spécialisé en alarme incendie. S’il révèle une défectuosité ou une non-conformité, la correction doit obligatoirement être effectuée dans les meilleurs délais.

Questions pour vous en terminant:
Peut-on peindre un détecteur de fumée et quelle est sa durée de vie ?

Charles Julien, inspecteur pour le Centre de services immobiliers de l'Est du Québec (CSIEQ) 
 
Vous aimeriez être de ceux qui permettre la pérennité et éventuellement le développement de milieux de vie abordable? Joignez-vous à l’équipe de bénévoles du C.A. du Manoir Laure Gaudreault et faites une différence dans votre milieu.

Le Manoir Laure Gaudreault, une résidence pour personnes âgées, comptant 120 logements, vous donnera l’occasion d’être un acteur de changement.

Soumettez simplement votre candidature par courriel à André Castonguay direction@frohqc.com

CONGRÈS 2022 DE L'ACHRU
En virtuel, du 26 au 28 avril 2022

Joignez-vous à nous dans le confort de votre maison ou de votre espace de travail pour trois jours d’apprentissage, de réseautage et d’engagement avec des leaders du secteur du logement communautaire canadien. Donnez votre avis sur les principaux enjeux, découvrez les derniers développements dans le secteur et imaginez l’avenir !

Le congrès 2022 :
- offrira plus d’une douzaine de sessions d’information et d’ateliers simultanés ;
- présentera les leaders du secteur du logement au Canada ;
- soulignera et célébrera les personnes et les organisations de premier plan au sein du secteur grâce aux Prix nationaux de l’ACHRU ;
- s’attaquera aux problèmes de logement des Autochtones des milieux urbains, ruraux et nordiques lors du Caucus autochtone de l’ACHRU et tout au long du Congrès ;
- mettra en lumière les dernières innovations et transformations du secteur ;
- offrira la chance de gagner des prix et plus encore !

Informations, inscription

FORMATIONS FROHQC

Propriétaires de logement quels sont vos droits?
Mercredi 9 mars 2022 9h à 11h (en visioconférence)
Offert par le
 Centre de Justice de Proximité

Mieux promouvoir vos offres d’emplois
Mercredi 6 avril 2022 9h à 11h (en visioconférence)
Préparer une offre de service qui attire, ciblez le type de candidat que vous recherchez, profitez des plateformes gratuites afin d’être plus visible.


Inscriptions: https://forms.gle/VPMCZ2D357Sio5br7

COMMUNAUTÉS DE PRATIQUE

La relève sur les CA: Trouver et préparer de la relève pour les CA
Mercredi 23 mars 2022 19h à 20h30 (en visioconférence)

Jeudi 21 avril 2022 9h à 10h30 (en visioconférence)
Comment recruter du personnel issu de l'immigration?
En collaboration avec le
 Service d'Orientation et d'Intégration des Immigrants au Travail (S.O.I.T) 

Inscriptions: https://forms.gle/VPMCZ2D357Sio5br7

Sommet des aînés les 19, 20 et 21 avril 2022

La Ville tiendra son premier Sommet des aînés les 19, 20 et 21 avril 2022. Elle souhaite donner la parole aux personnes âgées de 65 ans et plus, afin qu’elles puissent exprimer leurs préoccupations et partager leurs idées pour faire de Québec une ville où il est possible de Vivre jusqu’à 20 ans de plus actif chez-soi.

L’événement prendra la forme de six rencontres d’une demi-journée, soit une rencontre par arrondissement, dans des centres communautaires. Les sujets à l’ordre du jour seront abordés sous forme de discussion.

En tout, environ 250 personnes de 65 ans et plus pourront y participer (environ 40 personnes par arrondissement).

Informations et inscription
L’HABITATION COMMUNAUTAIRE ET SOCIALE EN MAL DE CONSIDÉRATION

Alors que des centaines de milliers de ménages sont dans une situation plus que précaire en matière d’habitation et qu’on rapporte des hausses de loyer inacceptables et des tentatives d’éviction qui fragilisent de plus en plus de locataires, la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, doit cesser de tergiverser et clarifier rapidement les intentions de son gouvernement.

La semaine dernière, celle-ci a lancé le nouveau Programme d’habitation abordable Québec (PHAQ), qui vise officiellement à financer des projets de logements locatifs abordables destinés à des ménages à revenu modeste ou faible ainsi qu’à des personnes ayant des besoins particuliers pour se loger. Comme elle l’a souligné, ce programme s’inscrit dans un « nouveau modèle d’affaires » en habitation qui rompt avec celui qui a été mis en œuvre avec un succès certain depuis 1997 au Québec avec le programme AccèsLogis.

Alors que des milliers de logements attendent pour être construits, faute de financement, nous doutons fortement qu’une nouvelle pile de formulaires, de nouveaux processus puissent répondre rapidement aux besoins criants des ménages les plus vulnérables.


Suite de l'article
Rapport sur le logement locatif de la SCHL : la situation a empiré en 2021

La Société canadienne d’hypothèques et de logement a publié les résultats de son enquête annuelle sur le marché locatif, toujours très attendue, dont les données ont été recueillies à l’automne 2021. Sans surprise, on y constate un marché de plus en plus défavorable aux locataires, à peu près partout au Québec. 

Si le taux d’inoccupation des appartements d’initiative privée est demeuré stable à 2,5 % à l’échelle de la province, on rapporte des reculs et des écarts importants d’une région à l’autre. Il se chiffre ainsi à seulement 1,7 % dans la région métropolitaine de recensement de Saguenay, 1,1 % à Gatineau et 0,9 % à Sherbrooke et Trois-Rivières. Rappelons que le taux généralement considéré comme représentant un équilibre correct entre l’offre et la demande est de 3 %. 

Lorsqu’on s’attarde aux municipalités de taille moyenne, on découvre des données encore plus navrantes, avec des taux d’inoccupation de 0,8 % à Gaspé et à Sainte-Adèle, 0,7 % à Alma, 0,6 % à Joliette, 0,3 % à Rouyn-Noranda et aux Îles-de-la-Madeleine, 0,2 % à Drummondville, 0,1 % à Granby et même 0 % à Prévost, dans les Laurentides !  

Suite de l'article
MICHELINE POULIN ROBITAILLE 
Demeure au Cœur de Marie

Depuis déjà 4 ans, une femme exceptionnelle travaille bénévolement au sein de notre résidence, la Demeure au Cœur de Marie. Plusieurs fois par semaine Micheline se dévoue auprès des résidents. Elles les accompagnent lors des sorties, elle est présente aux activités, elle soutient l’animatrice lors des activités et les évènements spéciaux, elle est toujours présente. Nous pouvons toujours compter sur elle.
 
Suite à la pandémie, quand les activités ont repris, sachant qu’il n’y avait plus aucune animatrice en loisirs, Mme , de son propre chef, a pris l’initiative de s’offrir pour animer quelques activités. Elle s’est fait un devoir de redonner un semblant de vie normale pour nos résidents. A chaque présence, le regard des résidents s’illumine car son sourire et sa joie de vivre sont contagieux.
 
J’ai l’honneur de travailler avec Micheline depuis quelques mois et déjà, je suis conquise! Elle m’inspire à devenir meilleure en tant qu’animatrice. Elle est un exemple pour moi. Ses conseils, ses idées sont un atout majeur pour la résidence.
 
Voilà pourquoi je veux souligner le travail de notre super bénévole Micheline Robitaille au sein de la FROHQC, OBNL d'habitation. C’est une personne avec le cœur sur la main… toujours prête!

Merci !

Élargissement de l’Initiative fédérale de logement communautaire : c’est le temps d’agir pour les groupes concernés
Les organismes ayant réalisé des projets sous les anciens programmes de la SCHL et dont les accords d’exploitation ont échu avant le 1er avril 2016 peuvent y participer. Jusque-là, l’IFLC, dont la phase 2 offre du financement pour réduire le coût du loyer de certains locataires, ne s’adressait qu’aux projets dont les conventions devaient échoir après cette date. L’équipe responsable du programme à la SCHL envoie ces jours-ci des « trousses d’adhésion » aux organismes concernés.

Les intéressés devront ensuite transmettre leur demande avant le 31 mars. La SCHL prévoit confirmer leur admissibilité d’ici juin et leur transmettre le premier paiement en août, qui sera rétroactif au 1er avril. À noter que les organismes qui se sont prévalus l’an dernier du programme Soutien au loyer temporaire font partie de ceux qui sont admissibles à l’FILC-2.

Plus de détails


EXP+, un nouvel outil pour la reconnaissance des bénévoles
Le programme Expérience Plus (EXP+) est un programme de reconnaissance des expériences de bénévolat basé notamment sur la Classification nationale des professions d'Emploi et Développement social Canada.

Ce programme permet aux organismes qui collaborent avec des bénévoles :
• De reconnaître l’importance de l’action bénévole
• D’appuyer les bénévoles dans leur recherche d’emploi, dans un processus scolaire ou qui souhaitent passer à un autre type d’engagement bénévole
• D'utiliser un outil de reconnaissance en ligne standardisé offrant plusieurs descriptions de fonctions bénévoles utiles dans la réalisation de tâches de gestion et de coordination.

Inscription


Sentinelle en gériatrie sociale
Grâce à la formation pour devenir une Sentinelle en gériatrie sociale, devenez un membre essentiel de la communauté bienveillante composant le filet de sécurité autour des aînés. 
Dates de formation à venir :
- 8 et 10 mars de 13h00 à 14h30
 
- Comprendre la différence entre vieillissement normal et vieillissement pathologique.
- Reconnaître des signes de vieillissement normal et pathologique en fonction de différents aspects identifiés comme étant des indices à prioriser.
- Connaître des facteurs déterminants de la santé des ainés.
- Agir en observant la présence de facteurs de risque, en identifiant les alertes AÎNÉES AD-PLUS et en référant au besoin vers les ressources identifiées (navigatrices/navigateurs).

Inscription

Pour savoir qui peut être vacciné à domicile et comment faire une demande, visitez le ciussscn.ca/vaccincovid

CAPITALE-NATIONALE SEULEMENT
 SERVICE DE GESTION PARASITAIRE
 
Pour tout problèmes d'insectes ou de rongeurs, Groupe Vivarium est le choix incontournable en matière de gestion parasitaire.
 
Nos techniques de travail, nos résultats, notre service et nos prix sauront vous satisfaire .
 
Garantie de 1 an sur toute intervention
Possibilité d'adhérer à un plan de protection anti-parasitaire résidentiel (tout appel de service inclus)
 
Nous offrons également le colmatage des accès de rongeurs, les tests de fumée et caméra des systèmes d'égouts et bien plus.
 
20% de rabais sur toute intervention aux membres de la fédération.
 
Contactez Eric Sirois, Directeur des Opérations 418-564-3182 et mentionnez que vous êtes membres
 
Twitter
Facebook
Site internet
Courriel
LinkedIn
Copyright © 2022 Fédération régionale des OSBL d'habitation de Québec - Chaudière - Appalaches, Tout droits réservés.


Vous souhaitez modifier la façon de recevoir nos courriels?
Vous pouvez mettre à jour vos préférences ou vous désabonner de notre liste.

Email Marketing Powered by Mailchimp