Copy
Voir cet email dans votre navigateur
© Christophe Perelle

Plan Régional d'Actions
en faveur des Chiroptères

Normandie | 2017-2025

Lettre d'information n°13 - Octobre 2020


Le PRAC Normandie

Le PRAC Normandie est la déclinaison normande du Plan National d'Actions en faveur des Chiroptères 2016-2025.
 
PRAC Normandie
Sommaire
A la Une

Le swarming : retour sur une campagne d'étude sur l'accouplement des chauves-souris

A la fin de l'été et durant le début de l'automne, les chauves-souris se rassemblent pour s'accoupler sur des sites bien spécifiques comme une entrée de cavité souterraine ou une grande allée forestière. Ce phénomène est appelé "swarming". Les sites de swarming sont de véritables lieux de rendez-vous pour les chauves-souris qui vont parfois parcourir de grandes distances pour s'y retrouver. Le swarming a un rôle essentiel pour le brassage génétique des populations.

Cependant, devant le faible nombre de sites de swarming connus au niveau national, tous ces sites sont considérés de grande importance et sont automatiquement signalés. Le GMN étudie ce phénomène sur plusieurs sites normands afin de comprendre la phénologie d'utilisation de chacun de ces sites par les chauves-souris et pour identifier les espèces venant s'y accoupler.

Ainsi, de nombreuses sessions d'inventaires dans le but d'améliorer les connaissances sur l'activité de swarming ont eu lieu ces derniers mois dont voici le retour synthétique :
  • 8 sites suivis en Normandie ;
  • 9 mois de suivi acoustique ;
  • 12 sessions d'inventaires par capture aux filets ;
  • près de 450 heures d'inventaires (dont plus de 300 par les bénévoles du GMN) ;
  • près de 2 000 chauves-souris capturées ;
  • une activité d'accouplement confirmée pour le Murin de Natterer (4 sites), le Murin de Bechstein (3), l'Oreillard roux (2), le Murin à oreilles échancrées (2) et le Murin de Daubenton (1).
Le PRAC en actions

Vivez ou revivez une capture chauves-souris avec France Bleu Normandie

De retour dans l'émission Normandie Nature de France Bleu Normandie, le GMN vous invite à suivre une capture chauves-souris dans l'objectif d'améliorer les connaissances sur le "swarming" (accouplement des Chiroptères). Rendez-vous à la carrière de la Maladrerie à Caen (propriété Ville de Caen) pour écouter le premier épisode de la série de la semaine en cliquant sur l'image ci-dessous :

Ré-ouverture de la poudrière de Saint-Clair-de-Halouze/61

Suite à une visite du BRGM fin 2019, les services de l'Etat ont demandé à la communauté d'agglomération de Flers, propriétaire d'une poudrière située sur la commune de Saint-Clair-de-Halouze/61 de sécuriser les lieux, le mur initialement présent ayant été fracturé. La communauté d'agglomération de Flers a donc édifié un nouveau mur à l'entrée de la cavité.

Cependant, ce site accueille chaque hiver une petite population de chauves-souris en hibernation. Cette démarche a rendu l'habitat inaccessible aux chauves-souris et, probablement, généré la destruction d'individus d'espèces protégées.

Il convenait dès lors pour la DREAL de définir au plus vite, en concertation avec la collectivité et avec l'appui technique du GMN, les modalités de réouverture de ce site pour les chauves-souris.
Les services de la communauté d'agglomération de Flers sont une nouvelle fois intervenus pour créer une ouverture dans le mur en parpaing banché afin de permettre aux chauves-souris d'accéder de nouveau au site. 

Cette mésaventure a mis en avant la nécessité d'une prise en compte systématique des enjeux chiroptères liées à la sécurisation des anciennes mines et carrières souterraines. 
Une réflexion, à laquelle sera associée le GMN, doit également être menée avec les différents services de la DREAL pour mettre en place un protocole permettant de concilier la sécurité du public et la préservation des chiroptères et de leurs habitats.

Bilan 2019 relatif au programme d'épidémiosurveillance des infections à Lyssavirus chez les chiroptères

Chaque année, plusieurs cadavres de chauves-souris sont collectés puis transmis au Laboratoire National de Référence ANSES-Nancy ou à l'institut Pasteur pour rechercher une infection potentielle au virus de la rage. En 2019, 410 chauves-souris (-35 %) ont été collectées sur le territoire national dont 5 provenaient de Normandie.
Sur les 696 chauves-souris analysées (reliquat de 262 chauves-souris non analysées en 2018), seuls 51 individus n'ont pas pu être testés du fait de leur état de momification trop avancé.
Après analyse, 9 chauves-souris ont été diagnostiquées positives pour la rage sur un total de 645 chiroptères analysés (Cher, Finistère, Gironde, Landes).

Aucune chauve-souris normande n'a jusqu'à présent été diagnostiquée positive à ce virus. Cependant, depuis 1989, 97 cas de rage sur des chauves-souris métropolitaines ont été diagnostiqués et concernent la Sérotine commune (94 cas), le Murin de Natterer (2 cas) et le Minioptère de Schreibers (1 cas).

Le réseau national de surveillance de la rage est animé dans la région par le Groupe Mammalogique Normand, qui possède les autorisations associées à la détention d'espèces protégées. Les 2 centres de soins de la faune sauvage en Normandie, le CHENE (Allouville-Bellefosse/76) et la Dame Blanche (saint-Julien-de-Mailloc/14) contribuent également à ce réseau.

Découverte d'un cadavre de chauve-souris : que faire ?

Pour rappel, le réseau SMAC (Suivi de Mortalité Anomale des Chauves-souris) a pour mission la collecte de tout cadavre de chauve-souris dans un objectif d'épidémiosurveillance. Ainsi, tous les acteurs et partenaires normands sont invités à signaler au Groupe Mammalogique Normand la découverte de cadavre(s) de chauves-souris. Un protocole de récolte sera alors proposé en fonction de la dégradation du(des) cadavre(s) et de la cause de mortalité pressentie.
Pour plus d'informations : 
Site du PNA Chiroptères - Veille sanitaire

Travaux dans le bâti : pensez aux chauves-souris !

 

De nombreuses espèces de chauves-souris trouvent refuge dans les bâtiments que ce soit dans une cave, des combles ou encore dans les interstices d'un mur. Ainsi, lors de travaux (aménagements, isolation, réfection de toiture, maçonnerie, démolition ...), ces petits mammifères peuvent se retrouver dans des situations délicates : dérangement, perte de gîtes, blessures, mortalité. S'agissant d'espèces protégées, il est important d'identifier la présence éventuelle de chauves-souris avant la réalisation de travaux. Le GMN a ainsi réalisé plusieurs diagnostics sur différents types de bâtiments (maison d'habitation à Pont-Audemer/27, domaine composé de bâtiments ruraux, d'une chapelle à Ezy-sur-Eure/27, immeubles à Lisieux/14) afin de prendre en compte les chiroptères dans les opérations de réhabilitation (adaptation du calendrier d'intervention aux périodes les moins sensibles, conservation de gîtes et d'accès, ...). 

SOS Chauve-souris

 



S'il arrive fréquemment d'observer différents types de blessures provoquées par les chats sur les chauves-souris (saignements, membrane alaire déchirée, fractures, ...), celle-ci fut la première du genre. Une Pipistrelle commune, prise en charge par le réseau bénévole près d'Evreux, qui présentait un gros oedème au niveau du patagium. L'animal n'a malheureusement pas survécu.

Conventions & refuges

Les actualités

De nouvelles conventions Refuges ont été signées (Villegats/27, Beaumont-le-Roger/27, Le Hom/14, Putanges-le-Lac/61, Clécy/14, Fermanville/50) portant à 87 le nombre de propriétaires engagés dans cette opération en Normandie.
 
Évènements
Ressources

Chiroptères et infrastructures de transport - Note d'information

Le CEREMA met à disposition un document destiné aux services de l'Etat et aux concepteurs et gestionnaires d'infrastructures de transports. Ce document se présente sous la forme d'une note d'information regroupant de nombreux exemples de travaux effectués dans le cadre du PNA. L'objectif de cette note d'information est d'apporter de nombreux éléments aux différents acteurs pour améliorer la prise en compte des chiroptères dans les projets d'infrastructures. Le document présente également une synthèse des connaissances sur les chauves-souris et les infrastructures de transport et propose des recommandations techniques aux concepteurs pour la prise en compte des enjeux chiroptères dans les projets.

Pollution lumineuse

Le CEREMA a publié en septembre dernier une série de fiches pratiques relatives aux enjeux "Biodiversité et éclairage" à destination des différents acteurs. Cette série de fiches a pour but d'inciter à une nouvelle approche de l'éclairage, en intégrant les enjeux de biodiversité, d'usage et d'économie d'énergie. Elle apporte aussi un décryptage de l'arrêté ministériel du 27 décembre 2018 portant sur les nuisances lumineuses pour en accompagner la mise en oeuvre.

Téléchargez gratuitement ces fiches sur le site du CEREMA

Plan National d'Actions Chiroptères

2016-2025


Pour tout savoir sur le Plan National d'Actions Chiroptères 2016 - 2025 :

Site internet

Plan National d'Actions Chiroptères
Email
Website
Facebook
Copyright © 2020 Groupe Mammalogique Normand. Tous droits réservés.


actualiser vos préférences | se désinscrire

Email Marketing Powered by Mailchimp