Copy
Voir cet email dans votre navigateur
© Christophe Perelle

Plan Régional d'Actions
en faveur des Chiroptères

Normandie | 2017-2025

Lettre d'information n°5 - Octobre 2018


Le PRAC Normandie

Le PRAC Normandie est la déclinaison normande du Plan National d'Actions en faveur des Chiroptères 2016-2025.
 
PRAC Normandie
Sommaire
A la Une

Suivis swarming 2018 : le bilan

Dès la fin de l'été et durant le début de l'automne, certaines espèces de chauves-souris se rassemblent en grand nombre à l'intérieur ou aux abords de sites particuliers (souvent des cavités souterraines) appelés sites de "swarming". Ce sont des sites d'essaimage dont la principale caractéristique est la présence massive de plusieurs espèces : Murin de Bechstein, Murin de Natterer, Murin de Daubenton et Oreillards. Des comportements de poursuite entre individus sont observés avec souvent une majorité de mâles aux gonades gonflées caractérisant une activité sexuelle. Ces regroupements massifs pouvant atteindre plusieurs centaines d'individus permettent le brassage génétique des populations, les chauves-souris pouvant parcourir plusieurs dizaines de kilomètres pour rejoindre ces sites.
L'étude du swarming se fait généralement par capture temporaire des chauves-souris, technique qui permet notamment de sexer les individus et de définir leur statut reproducteur.
Les sites connus pour le swarming ont ainsi fait l'objet de sessions de capture en août et septembre dernier, avec des records battus pour le site des carrières de Bapeaume/27 (394 individus de 8 espèces - Murin de Bechstein et Murin de Daubenton), l'ancienne carrière de Saint-Pierre-Canivet/14 (146 individus de 9 espèces - Murin de Natterer, Murin de Bechstein, Murin de Daubenton, Murin à oreilles échancrées) et la carrière de la Maladrerie/14 (86 individus de 10 espèces - Murin de Natterer et Murin à oreilles échancrées).
Un nouveau de site de swarming identifié à Amfreville-sur-Iton/27 ! Pressenti comme site de swarming potentiel grâce à des inventaires acoustiques réalisés en 2017, la cavité d'Amfreville-sur-Iton a fait l'objet d'une capture qui s'est révélée plus que fructueuse avec 139 chauves-souris de 9 espèces différentes capturées (dont une majorité de Murin de Bechstein, de Murin de Natterer et de Murin de Daubenton).
En revanche, le phénomène de swarming n'a pas pu être mis en évidence lors des captures réalisées sur les sites de Chambray/27 et de St Wandrille-Rançon/76 (site de swarming connu).
Le PRAC en actions

Une nuit avec les chauves-souris

La reporter animalière Marie Wild revient en Normandie pour nous livrer un nouvel épisode sur les chauves-souris en collaboration avec le Groupe Mammalogique Normand. Bon visionnage

Mortalité sous éoliennes

La sensibilité de certaines espèces de chauves-souris aux éoliennes est connue. Elle s'est tristement confirmée sur un parc éolien en Seine-Maritime.
En effet,  22 cadavres ont été découverts sous les éoliennes de Mancheville (près du Tréport) lors de suivis mortalité aléatoires bénévoles, réalisés entre le 4 septembre et le 18 octobre derniers. Sans surprise, il s'agit d'individus de Pipistrelle de Nathusius (13) et de Pipistrelle commune (7), 2 cadavres n'ont pu être identifiés.
Ces résultats témoignent de l'impact que peuvent avoir certains parcs sur les populations de chauves-souris (en particulier les migratrices) et de l'importance de la réalisation de ces suivis pour la prise en compte de ces espèces dans l'implantation des projets.

Chauves-souris et Ponts

Dans le cadre du partenariat GMN/Département de l'Eure relatif à la prise en compte des chiroptères dans les ouvrages d'art, l'entreprise prestataire du Département, intervenant sur les travaux du Pont Arc de Saint Pierre du Vauvray a fait part au GMN de son observation de 3 chauves-souris dans les carottages en sous face du tablier du pont. Il s'agissait de Grands Murins. Les gîtes en question n'étaient pas concernés par les travaux de réfection de l'ouvrage. Une solution alternative (report des travaux, mise en place d'aménagement, ...) aurait dû être trouvée dans le cas contraire d'où l'importance de ce partenariat avec les structures gestionnaires d'ouvrages !

Chauves-souris et Trame Verte et Bleue

La communauté d'agglomération Caux Vallée de Seine et le Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine normande ont organisé le 8 octobre dernier une journée- atelier sur la thématique de la Trame Verte et Bleue à destination de plus de 80 élus locaux. Le GMN y a été convié afin de présenter les chiroptères, les enjeux associés à leur préservation et des exemples d'actions en faveur de ces espèces, très dépendantes de la présence et de la qualité des corridors écologiques !

40e Colloque francophone de Mammalogie

20 et 21 octobre 2018 - CAEN

La 40ème édition du Colloque francophone de Mammalogie a eu lieu les 20 et 21 octobre 2018 à Caen - Normandie.

Plus de 200 personnes ont assisté à cet évènement dont la programmation annonçait deux communications sur les chauves-souris :
* Le Murin de Daubenton est-il un anti-zadiste ? présenté par Lilian Girard (Chauve-souris Auvergne)
* Flux de gènes et flux d'individus chez les chauves-souris forestières : quelle influence de la fragmentation forestière ? présenté par Eric Petit (INRA)

Les contenus de ces deux présentations seront intégrées dans les actes du colloque.
Évènements
Ressources

Protection des alignements d'arbres

Petit rappel réglementaire qui peut concerner nos amies les chauves-souris : la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages a créé un nouveau régime de protection des alignements d'arbres qui bordent les routes.

Toutes les informations sur ce document du Ministère.

Plan National d'Actions Chiroptères

2016-2025


Pour tout savoir sur le Plan National d'Actions Chiroptères 2016 - 2025 :

Site internet

Plan National d'Actions Chiroptères
Copyright © 2018 Groupe Mammalogique Normand. Tous droits réservés.


actualiser vos préférences | se désinscrire

Email Marketing Powered by Mailchimp