Copy
View this email in your browser
LETTRE D’INFORMATION N°12
Jeune fille se rendant au lycée dans une « tenue républicaine » (D.R.)

Auditrices sachant podcaster,

Podcasteurs sachant auditer,

 

​​Nous avons enfin pu reprendre nos conversations en studio, avoir des échanges en face à face et diffuser des enregistrements techniquement impeccables. Malheureusement après notre première émission en public, début septembre où votre nombre était tonifiant, nous avons dû renoncer à celle d’octobre, en raison de la réglementation sanitaire applicable aux établissements d’enseignement, et donc à l’École Alsacienne et à son théâtre. Nous sommes en discussion avec une salle de spectacles parisienne pour l’enregistrement public prévu le 15 novembre. Difficile de dire à un mois de distance ce qu’il en sera, puisqu’aux divers problèmes techniques, financiers etc …s’ajoute l’incertitude quant aux mesures que le gouvernement pourrait être amené à prendre à Paris et dans l’Ile-de France.

​​Entre mars et septembre, un mouvement de camaraderie complice s’est développé parmi les 20% de nos auditeurs expatriés ou étrangers ; il nous a permis d’enregistrer à distance et de diffuser chaque semaine un « bada », sur la pandémie vue et vécue dans leur pays de résidence. Vos réactions à cette série de suppléments me poussent à organiser un deuxième (presque) tour du monde. C’est ainsi que jeudi 8, Jules Fournier a décrit la situation sanitaire, sociale et politique à San Francisco. Samedi 10, Karyn Nishimura a pris le relais depuis Tokyo. Alexis Boncenne en fera autant le 12 depuis Amman, Fréderic Ducarme, le 14, continuera à nous étonner à propos du Vanuatu, Charles Bruno fera le point le 16 sur la situation à Hong Kong, Christian Pouillaude, le 19, sur celle du Brésil, le 21, Maxime Katgely nous fera mesurer l’évolution de la pandémie et de ses conséquences à Singapour,  et, le 23, c’est avec David Elkaïm que nous retournerons en Corée du sud.

​​Il semblerait que beaucoup d’entre vous n’avaient pas connaissance du compendium de nos conversations quand j’ai insisté sur l’intérêt qu’il représente dans notre dernière lettre d’information. Notre podcast peut en effet être écouté et lu, grâce à ce compte-rendu analytique que l’on trouve sur notre site en dessous de chaque podcast hebdomadaire. Mon apologie du compendium semble avoir déclenché votre curiosité, votre curiosité s’est muée en approbation, votre approbation a engendré un mouvement de bouche à oreille et le mouvement de bouche à oreille a stimulé la fréquentation de cet abrégé que je recommande à celles et ceux qui ne l’auraient pas encore découvert.

​​Vous avez été nombreux à répondre au questionnaire que nous vous avions proposé cet été. Comme beaucoup d’enquêtes ouvertes, l’analyse des réponses nécessite du temps. Pour être analytique, je dirais essentiellement que vous en demandez davantage, particulièrement quand il s’agit d’enregistrements sur des sujets moins « chauds » que l’actualité de la semaine écoulée, que vous plébiscitez les « thématiques » et que vous apprécieriez que nous mettions en ligne davantage de « Kitafétoi », comme celui avec l’historienne Michelle Perrot, dont les deux épisodes ont captivé nombre d’entre vous.

​​Je pense être en mesure de répondre cet automne à vos suggestions et à vos souhaits. Ce sera l’objet de notre prochaine lettre d’information, non sans que je vous aie rappelé que vos contributions sont nécessaires et essentielles au maintien de notre podcast et, bien sûr, à son développement.

 

 

​​​​Cordialement,

​​​​​Philippe Meyer

                                                                           

                 

Soutenez-nous
Twitter
Facebook
Website


Nous contacter

contact.lenouvelespritpublic@gmail.com

A propos du Nouvel Esprit Public 

« Après vous avoir écouté, on se sent plus intelligents ». C’est le compliment le plus fréquent fait aux participants à notre émission. Les auditeurs apprécient les échanges documentés, l’écoute attentive, l’ambiance cordiale de cette conversation entre quatre intervenants modérés avec humour par Philippe Meyer. Venus des horizons les plus divers, ils ont le loisir de s’exprimer complètement et le souci de se répondre. Ils ne cherchent pas à emporter ni à importer leurs convictions mais à éclairer leur auditoire.

Données personnelles et respect de la vie privée 

Si vous ne souhaitez plus recevoir de lettres d’informations de notre part, merci de nous le signaler à l'adresse mail ci-dessus. 







This email was sent to <<Adresse email>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Le Nouvel Esprit Public · 4 rue de la Vrillière · Paris 75001 · France