Copy
« Il était une fois... euh... »
Cette semaine, on apprend à raconter des histoires du soir sur-mesure aussi bien qu'Omar Sy dans Le Prince Oublié. À consulter aussi sur Le Paternel .
Comment (et pourquoi) raconter des histoires sur-mesure à tes enfants
joie

Vive les livres, et les histoires

On n'insistera jamais assez sur l'importance d'initier le plus tôt possible les enfants aux plaisirs de la lecture. Une étude menée dans 27 pays différents sur une période de 20 ans a démontré que le facteur le plus déterminant de la future réussite académique d'un enfant était... le nombre de livres disponibles dans la maison où il grandit. Plus fort que le niveau d'éducation des parents, plus impactant que l'aisance financière du foyer : la taille de la bibliothèque.

Pour leur donner envie de se plonger dans ces livres, on peut bien sûr leur faire la lecture des ouvrages adaptés à leur âge. Ou alors, on peut carrément se lancer dans une carrière de conteur à domicile pour les initier au pouvoir des histoires.

Dans Le Prince Oublié, le dernier film de Michel Hazanavicius que Le Paternel a eu le plaisir de découvrir en avant-première, Omar Sy incarne un touchant papa qui berce l'enfance de sa petite (puis moins petite) fille en reprenant chaque soir l'histoire de ce prince (lui) qui prend soin de sa princesse (elle) au fil d'improbables péripéties.

La relation qu'ils construisent par l'intermédiaire de ce conte quotidien donne envie. Mais raconter des histoires sur-mesure n'est pas si facile.

« Il était une fois, euh... »

Alors voici 4 conseils inspirés du Prince Oublié pour t'aider à te lancer.


1. Pars d'une base que tu connais

Un prince qui sauve une princesse des complots d'un infâme méchant ? Il y a fort à parier qu'Omar Sy s'est inspiré d'un conte dont il se souvenait, ou qu'ils avaient déjà lu ensemble avec sa fille.

Pour débuter en ski, on va sur une piste verte, pas une piste noire. De la même manière, pour te lancer dans une histoire sur-mesure, choisis un territoire familier. Tu es plutôt Star Wars ? Ou Le Seigneur des Anneaux ? Voire Pat'Patrouille ? Installe ton histoire dans un univers que tu connais bien. La suite va dérouler, et cela deviendra votre univers.


2. Inspire toi du quotidien

Dans la scène d'ouverture du Prince Oublié, Omar Sy entend un grincement de portière qui l'intrigue et l'intéresse. On le voit ensuite s'entraîner à reproduire ce grincement, que l'on retrouvera dans l'histoire du soir.

Alors pense à ce que tu as vu ou entendu d'intéressant pendant ta journée. Souviens toi des choses sur lesquelles toi et ton enfant vous êtes arrêtés. Un échafaudage ? Un pigeon ? Un scooter ? Et utilise tout ça pour construire ou enrichir ton intrigue de la soirée.

Cela peut être aussi l'occasion de faire le point dans un cadre sécurisé sur quelque chose qui a pu déstabiliser ton enfant : une dispute à l'école, un orage terrifiant, une triste nouvelle...


3. Choisis la morale de tes histoires

L'un des avantages de raconter des histoires sur-mesure, c'est que tu contrôles la morale que tu as envie de transmettre.

Avec les classiques comme Pinocchio ou Cendrillon, tu ne peux pas faire le tri entre les messages qui te semblent importants (comme par exemple dans les histoires sus-citées : « mentir crée des problèmes » et « tu peux forger ton propre destin ») et ceux que tu préfèrerais tempérer (« travaille bien à l'école ou tu auras un travail d'âne » et « ton avenir dépend d'un soulier de verre, ou de vair »).

Une leçon de vie transmise par une histoire sur-mesure peut avoir des effets à long terme. C'est ainsi que, dans Le Prince Oublié, la "femme à la porte" (un personnage secondaire quasiment oublié) débloque une situation apparemment sans issue en se souvenant de sa morale : « la confiance ouvre toute les portes ».


4. Accepte de passer la main

Les enfants sont comme ça : quand ils comprendront que tu racontes ce que tu veux, ils auront sûrement envie d'ajouter leur grain de sel. Alors, même si tu as l'impression que cela dénature un peu ton histoire, laisse-les ajouter leurs « canons supersoniques » et leur « caca-prout-pipi ». Après tout c'est leur histoire sur-mesure.

Et puis, un jour, ils voudront inventer leur histoire sans toi. Parce que grandir, c'est aussi s'éloigner.

Le Prince Oublié raconte avec tendresse et humour ce moment charnière où l'enfant devient adolescent. Un film à regarder pour se préparer à ce moment, ou bien s'en souvenir. Un film à montrer à ses enfants, aussi, à partir de 7 ans pour leur faire toucher du doigt ce que vivent leurs parents.

Un bien beau film, donc.

Partager l'article sur Facebook →
Pendant qu'on y est...
100+ entreprises pour 1 mois de congé rémunéré du second parent
Le #ParentalAct est lancé avec déjà plus de 100 entreprises qui se sont engagées, en signant une tribune publiée dans Les Échos, à offrir 1 mois de congé rémunéré à leurs salariés seconds parents. Le Paternel signe, bien sûr, mais s'engage surtout pour aider ce mouvement à prendre toujours plus d'ampleur.
En savoir plus →






This email was sent to <<Ton adresse email>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Le Paternel · 8 rue Pierre Chausson · Paris 75010 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp