Copy
View this email in your browser
 
 
   
 
 
 

La lettre du CESPRA

avril 2019

Séminaires et colloques


 

"L’interculturel en éducation : approches comparatives entre la France et l’Amérique latine", journée de doctorants du Campus Condorcet, le 19 avril 2019EHESS, salle M. & D. Lombard, 96 boulevard Raspail, Paris.

Organisée par Salomé Cárdenas Muñoz (CESPRA) et Sarah Dichy-Malherme (Université de la Rochelle-CRHIA et Université Paris Nanterre-CRIIA/EA 369 Etudes Romanes)
 

Programme

Le séminaire L’inégalité dans les théories contemporaines de la justification dirigé par Luc Foisneau s'est clôturé le 10 avril par un colloque intitulé Les inégalités : significations, conséquences et critiques

Programme
Les métamorphoses du peuple, journée d'études de l'ANR Remous a eu lieu le mercredi 3 avril 2019 à l'EHESS.








 
 
 

A venir...


 
Colloque: "La création en suspens", le 14 mai 2019, au Collège de France.
Organisateur: Pierre-Michel Menger (Cespra / Collège de France)






 
« Les politiques de l’Intelligence artificielle»

Ecole d'été organisée par le Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal (CÉRIUM, Faculté des arts et des sciences) et la mention Etudes politiques de l’EHESS, en partenariat avec la Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme avec le soutien du CESPRA, de l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’intelligence artificielle (Québec), de l’INRIA-DataIA (Paris Saclay), du Centre de Recherche en Éthique (Montréal), du département de philosophie de l’UdeM, et de la Chaire de recherche du Canada en Éthique publique et théorie politique. 

Maison Suger, Paris, 24 - 28 juin 2019

 
Barbara Carnevali sera présente, à Milan, au colloque Proust politique. De l’Europe du Goncourt 1919 à l’Europe de 2019 du 9 au 10 mai 2019. Elle présentera une communication sur Proust et le « Nachleben » de l’aristocratie.
Elle sera aussi présente du 16 au 18 mai à Bologne, à la conférence Sois cool! Impératifs esthétiques et pratiques sociales dans le cadre des manifestations ZoneModa, événement scientifique qui a pour objectif de traiter la mode en tant que domaine de recherche interdisciplinaire. 





 

Dans les médias


 
De la tragédie politique à l’invention démocratique, entretien avec Luc Foisneau, réalisé par Manuel Cervera-Marzal dans le cadre des débats : Les métamorphoses du peuple (Actualité de la recherche - Mélanges de la Casa de Velázquez, Dossier complet sur OpenEdition Journals).

Les possibilités d'une île (4/4): Le lieu des utopies, 28 mars 2019, quatrième et dernière émission d'une série dédiée à l'exploration des îles et de leurs modèles économiques. Après avoir dépeint l’histoire tourmentée des îles à sucre, les résistances et les craintes de Taiwan face à la Chine et les stratégies de survie des économies du bout du monde, c’est l’île comme laboratoire qu'examine ce dernier volet: l’espace insulaire est un terrain particulièrement propice à l’expérimentation économique. Comment l’imaginaire littéraire s’est-il saisi de ce laboratoire idéal, de ces îles lointaines évoquant une société toute proche? Quels modèles l’île a-t-elle permis d’imaginer, ou de fuir ?

Invités: Eric Fougère (Professeur de lettres au lycée Saint-Exupéry de Marseille, directeur de la collection “Des îles” aux éditions Pétra), Ioana Andreescu (Chargée de cours à l’Université Sorbonne Nouvelle, chercheuse associée au CESPRA).
 
LA DÉMOCRATIE SANS « DEMOS » : AVANT ET APRÈS. ENTRETIEN AVEC CATHERINE COLLIOT-THÉLÈNE

Entretien mené par Luc Foisneau

Quel parcours a conduit Catherine Colliot-Thélène à consacrer une grande partie de ses travaux à l’œuvre de Max Weber ? Quelle place occupe dans ce parcours le livre qu’elle a publié en 2011, La démocratie sans « demos » ? Sous ce titre ambigu, elle invitait à réinterpréter la démocratie moderne au fil conducteur des droits subjectifs. Elle approfondit actuellement cette proposition en s’attachant au droit de propriété privée, classiquement considéré comme le droit subjectif par excellence. Dans un ouvrage en préparation, elle soutiendra que la justification libérale du droit de propriété privée, en sa variante kantienne, loin de justifier par anticipation la propriété capitaliste, permet au contraire de condamner toutes les formes de dépossession et d’exclusion que celle-ci produit. 

Ils ont été présents...


 
Barbara Carnevali donne le 24 avril une conférence sur Appearances: on the aesthetic foundations of political anthropology  dans le cadre du Political Theory Workshop  au Département de Science Politique de Yale University. 
Pierre Manent, Luc Foisneau et Vincent Descombes ont participé à la journée d'étude des départements de philosophie et d'économie de l'ENS sur "Situation du libéralisme", le 11 avril 2019.







Programme et description
Nilüfer Göle est intervenue dur le thème Public visibility of religious difference and cultural confrontation, dans lecture series Gender, religion and secularism in Western public spaces, en collaboration avec Cosmopolis & Brussels Centre for Urban Studies, RHEA Expertisecentrum Gender, Diversiteit en Intersectionaliteit, Beursschouwburg & Brussels Academy, le 5 avril, 2019

Stéphane Audoin-Rouzeau et Vincent Duclert ont participé aux tables rondes Après le génocide des Tutsi rwandais (1994-2019) – Reconstructions, à l'occasion de la 25e commémoration du génocide des Tutsi rwandais, 2 avril 2019, EHESS.


 

Programme

Soutenances de thèses


 
Danilo Scholz a soutenu sa thèse de doctorat en études politiques, L'Etat en débat dans la pensée française (1947-1991) : sa rationalité, son origine, son espace, le lundi 15 avril 2019

Jury composé deMme Perrine Simon-Nahum (Directrice de thèse), CNRS, M. Frédéric Brahami (Cespra/EHESS), M. Jean-Claude Monod, CNRS, Mme Judith Revel, Université Paris Nanterre, M. Guillaume Sibertin-Blanc, Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis et M. Frédéric Worms, ENS. 
Résumé : Cette thèse en histoire intellectuelle s’efforce de mettre au jour les concepts et les critiques de l’État qui surgissent dans la pensée française au cours de la deuxième moitié du XXe siècle. Elle procède à une mise en constellation des penseurs qui ont abordé le phénomène étatique.  Dans un premier temps, elle montre comment, au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, des philosophes comme Éric Weil et Alexandre Kojève situent l’État au cœur de la pensée politique, au point de le faire coïncider avec la rationalité tout court. Dans un deuxième temps, ce travail s’attache à montrer comment l’essor du néo-hégélianisme, qui décrit l’État comme une force émancipatrice, subit des attaques prolongées dans les années 1960 et 1970. L’ethnologie de Pierre Clastres soulève des questions sur l’origine de l’État, dans le but de mettre en cause à la fois l’impensé d’une conceptualisation du politique entièrement axée sur l’État et l’approche marxiste qui fait dériver l’émergence de l’appareil étatique du développement des forces économiques. Il s’agit aussi de retracer la manière dont les intuitions de Clastres sont reprises et prolongées dans les écrits de Gilles Deleuze et de Félix Guattari d’une part, et de Marcel Gauchet d’autre part. Enfin, les géographes, sous l’impulsion d’Yves Lacoste et de la revue Hérodote, se tournent vers une analyse critique de l’espace de l’État. De même, des hellénistes comme Jean-Pierre Vernant et Pierre Vidal-Naquet étudient la constitution d’un espace civique. Il devient ainsi possible de délimiter les contours d’un tournant spatial de la philosophie française.

Séances spéciales des séminaires du centre


 
Habitat/Habitus : le design comme esthétique sociale

Séminaire dirigé par Barbara Carnevali3 avril 2019 : Introduction générale, conférence d’Éric Michaud (EHESS/CRAL) sur le thème «Le Bauhaus ou la fascination de la totalité».

Le séminaire entend esquisser les grandes lignes d’une philosophie du design. Parent pauvre de l’architecture, à laquelle a été toujours reconnu le statut d'« art politique » par excellence, le design est encore trop souvent rejeté comme un « art décoratif » et associé à des notions disqualifiantes comme l’esthétisation du quotidien et le marketing capitaliste. 

 Programme

Dans le cadre de séminaire Les Usages du monde, Olivier Remaud a reçu le 3 avril Cédric Gras qui est intervenu sur le thème de l'errance et du départ, du sens de l'ailleurs aujourd'hui et du rôle de la géographie en évoquant ses expériences et ses livres. Le 17 avril, il a reçu Isabelle Autissier venue parler des thèmes de l'aventure et de la solitude, du rapport entre la navigation et l'écriture, de l'état de la planète et des écosystèmes tels qu'elle les voit à travers ses engagements et ses voyages.

Cédric Gras est écrivain et voyageur, géographe de formation. Il a récemment publié L'Hiver aux trousses (Stock, 2015), Anthracite (Stock, 2016), La Mer des cosmonautes (Paulsen, 2017), Saisons du voyage (Stock, 2018), et co-écrit (avec Christophe Raylat) le documentaire Oural. A la poursuite de l'automne pour Arte (2018).

Isabelle Autissier est ingénieure agronome, navigatrice de course au large (dont quatre tours du monde en solitaire), écrivaine, conteuse et présidente du WWF France. Elle a notamment publié Kerguelen. Le Voyageur du pays de l'ombre (Grasset, 2006), Seule la mer s'en souviendra (Grasset, 2009), (avec Erik Orsenna), Passer par le Nord. La Nouvelle route maritime (Paulsen, 2014), et Soudains, seuls (Stock, 2015).

Les invités...

 
   
 
 
 
ADRESSE ET CONTACT
 
Contact cespra

Adresse :
105 boulevard Raspail
75006 Paris
Métro :
Ligne 12 Notre-Dame-des-Champs
Ligne 4 Saint-Placide
Bus :
Ligne 68
 Tel : +33(0)1 53 63 51 48
Fax : +33(0)1 53 63 51 50

 

 
Copyright © 2018 CESPRA - EHESS - CNRS, All rights reserved.


cespra@ehess.fr
You can update your preferences or unsubscribe from this list.
 






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
CESPRA · 105 Bd Raspail · Paris 75006 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp