Copy
afficher cet email dans mon navigateur
8a08e1dc-466c-4162-9d42-b48f472cf4b3.png
Bons Plants
Bonjour à toutes et tous,

Ce nouveau numéro de Bons Plants vous emmène à Meaux, en banlieue parisienne, où Serge observe et compte chaque semaine les oiseaux de son jardin. Le podcast et la newsletter sont réalisés et écrits par Thibaut Schepman, journaliste et jardinier en ville.

N’hésitez pas à partager ce mail avec qui vous voulez sur Facebook, Twitter ou par mail. D’ailleurs si vous recevez cette lettre par un partage, vous pouvez vous abonner ici. Vous pouvez aussi nous écrire à cette adresse.
CE QUE L'ON S​ÈME
colter
Dans son documentaire Wild Plants (2016), le réalisateur Nicolas Humbert voyage à la rencontre de jardiniers du monde entier. On suit un homme qui sème en secret depuis des années des légumes et des fleurs dans les rues, les ronds-points et les interstices de Zurich. On rencontre aussi les membres d’une coopérative agricole des Jardins de Cocagne à Genève, ou encore un Américain passionné d’arbres abandonnés et de leurs fruits, dont certains ont selon lui « le goût de maisons en ruines ». Chaque séquence part des fruits et des graines et nous guide vers de belles réflexions sur notre époque et notre rapport au monde.

L’un des personnages, qui cultive un jardin au coeur de Détroit, décrit sa fascination pour le compost. Elle pose l’aubergine qu’elle avait dans les mains, baisse les yeux, émue, et livre de longues confidences sur ce que cette activité a apporté à sa vie et à sa manière d’imaginer son avenir.
Son témoignage et ce film sont à l’image du jardinage. Très vite, dès les premiers mois à mettre les mains dans la terre, on réalise qu’une grande partie de ce que l’on récolte n’a absolument rien à voir avec ce que l’on attendait. 
On a semé à la fin de l’hiver une courge bien spéciale et qu’on désirait beaucoup. A la fin de l’été : elle aura poussé, ou pas ; on la mangera, ou pas, mais on se souviendra surtout de l’oiseau qu’on aura observé au petit matin dans son jardin, du nouvel ami jardinier qu’on aura rencontré et de ces moments précieux où l’on aura eu l’impression de faire partie d’un petit bout de son environnement. En devenant jardinier, on apprend à se réjouir de trouver autre chose que ce qu’on cherchait, même si parfois cela nous dérange ou nous secoue.

Dans sa Leçon inaugurale au Collège de France, le paysagiste Gilles Clément célébrait ainsi le décalage entre ce qu’on attend et ce qu’on reçoit du jardin : « Nous ne savons pas exactement ce que donnera la graine. Nous savons qu’elle nous surprendra. » Il en tirait ces réflexions sur notre époque : « Les névroses conjuguées de la performance et de la compétitivité ont transformé le parcours en exploit, le voyage en déplacement et l’évaluation de toute chose en gain de temps par la vitesse. (...) Au jardin, le système du temps gagné ou perdu s’effondre de lui-même, il n’a simplement aucune raison d’être. »
« La thérapie naturelle du jardinage vient du temps suspendu, celui que l’on ne maîtrise pas mais qui, d’une certaine façon, nous tient debout. Lorsqu’on met une graine en terre, c’est un devenir qui s’annonce, le passé s’efface, la nostalgie au jardin n’a pas cours. »
Qu’est-ce qu’être un bon jardinier ? Selon Gilles Clément, c’est d’être capable « d’interpréter le matin ce que la nature a inventé pendant la nuit. »
LE PODCAST
Serge, tête-à-tête avec les oiseaux
Serge cherchait une façon d’occuper sa retraite, et a choisi un peu par hasard de s’intéresser aux oiseaux de son jardin. Il a trouvé de nouveaux amis, de nouvelles façons de cultiver son jardin et aussi d’apprécier le bois au coin de sa rue. Regarder les oiseaux a doucement changé sa façon d’être au monde.
ÉCOUTEZ L’ÉPISODE N°10
CETTE NEWSLETTER EST SPONSORISÉE AVEC AMOUR PAR
Les Éditions Ulmer
Les Editions Ulmer sont spécialisées dans les domaines de la nature et des jardins. Découvrez la richesse et la beauté de leurs livres qui sont évidemment en évidence sur nos étagères.
ulmer
www.editions-ulmer.fr
LA VIDÉO
Prenez-en de la graine
Serge nous a dit « aimer tout ce qui vole ». On a pensé à lui en voyant comment se répandent dans le vent les graines ailées de l’Alsomitra macrocarpa.
L'APPLI
Oizolympique
La ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) a développé un jeu d’identification du chant des oiseaux. Vous indiquez votre niveau (amateur ou confirmé), vous choisissez un écosystème (parc urbain, forêt, bocage, campagne cultivée...) et c’est parti !
LE LIVRE
M pour Mabel
A la mort de son père, l’autrice britannique Helen Macdonald tombe dans une profonde dépression. Comme un hommage à son père ornithologue, passionné par les rapaces, elle décide d’essayer de dresser un faucon nommé Mabel. Peu à peu, elle entre en communion avec cet animal, si sauvage et si difficile à apprivoiser. Comme le résumait bien Le Monde des Livres en le chroniquant, ce livre « révèle combien quelques gestes initiatiques relient les hommes à travers les âges, et combien – aussi – les animaux nous enseignent ce que c’est qu’être humain. »
A ÉCOUTER
Parmi les oiseaux
En 2008, « Les Pieds sur Terre » dressait le portrait de deux amoureux des oiseaux, qui passent des heures à les observer, en Baie de Somme. On y parle surtout d’oiseaux, et pourtant on touche à énormément de thèmes très humains : l'amour, la famille, le manque. Un bijou.
L'ACTU
Une superbe tribune de François Lasserre dans Libération sur les insectes, dans laquelle il pose ces deux questions terribles : « Comment pouvons-nous exiger d’un autre animal un rôle écologique, alors que nous, personnellement, n’en jouons pas ? » Et : « Être Humain n’est-ce pas simplement accepter les autres, tous les Autres, pour ce qu’ils sont ? »

Le magazine américain Hakai raconte la longue histoire des communications entre les peuples de l’Arctique et les cétacés.  

Selon cette étude de Harold Levrel, chercheur au CIRED, et  Denis Couvet, professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN) l’agriculture bio « a un moindre impact sur l’environnement », « est économiquement profitable », « est bonne pour l’emploi » et « a de bons rendements ».
LE CONSEIL
Accueillir les oiseaux
Voici quelques règles pour accueillir les oiseaux dans votre jardin. D’abord, sachez que chaque espèce a besoin de nichoir différent. Un nichoir pour moineau ne ressemble pas à un nichoir pour rougegorge ni à un nichoir pour chouette hulotte.

Sachez ensuite que l’idéal pour nourrir les oiseaux est d’installer des mangeoires, à condition de les nettoyer régulièrement pour éviter la diffusion de maladie. Enfin, mieux vaut respecter certaines règles pour le nourrissage. On le commence en général aux premières gelées et on le termine à la fin de l’hiver. Il ne faut pas arrêter brusquement, du jour au lendemain, mais réduire les portions à mesure que le temps se radoucit. Pour le choix des aliments, optez pour des graines de tournesol, des croutons de pain bien émiettés ou même pour des fruits blets.
MAIS QU'EST-CE QUE C'EST ?
De nombreux indices sont cités dans l’épisode de Bons Plants que vous venez d’écouter.  
Savez-vous nommer cet oiseau ?
le verdier d’Europe
la mésange jaune
le jaune gorge
La réponse est sur notre page Facebook et à la fin de ce mail.
L’AGENDA
Le week-end du 23 et 24 juin
On vous recommande la balade botanique commentée avec l’Association des Amis de l'Abbaye de Tuffé (72), les balades musicales aux Jardins de l'Abbaye de Valloires Somme (80) ou le stage de réalisation d'une haie losangée en osier sec au Musée départemental de la Seine-et-Marne (77).
 
Le week-end du 30 juin et 1er juillet
Une journée de création de mobilier pour oiseaux à Vive les groues à Nanterre (92), les portes ouvertes de la pépinière Sous un arbre perché à Guerlesquin (29), La fête des plantes au Château du Humeroeuille (62) et la journée de chantier avec Veni Verdi à Paris 20e.
Participez.
Ecrivez-nous pour nous dire ce que vous aimez, nous partager vos idées et vos découvertes.
CONTRIBUER
Faites connaître.
Partagez Bons Plants à vos amis sur Facebook, Twitter ou par mail.
Facebook Twitter Email
La réponse correcte au quiz est : le verdier d’Europe

Pour être sûr(e) de recevoir Bons Plants, ajoutez
« contact@bonsplants.com » à votre carnet d’adresses.

Vous recevez cet email parce vous vous êtes abonné, sur notre site ou notre page Facebook, à la newsletter Bons plants.
Copyright © 2018 Upian, All rights reserved.

Notre adresse :
BonsPlants.com Upian - 6 Villa Marcel Lods Paris 75019 France

Cette newsletter est adressée à <<Adresse Email>>
Me désinscrire de cette liste - Mes préférences d'abonnement