Copy
afficher cet email dans mon navigateur
8a08e1dc-466c-4162-9d42-b48f472cf4b3.png
Bons Plants
Bonjour à toutes et tous,

Bienvenue dans ce nouveau numéro de Bons Plants où nous vous proposons d’écouter des conversations thématiques avec les meilleurs spécialistes du jardinage. Le but ? Vous transmettre la main verte. Votre podcast sort tous les 15 jours et votre newsletter une fois par mois. Les deux sont réalisés et écrits par Thibaut Schepman, journaliste et jardinier en ville.

N’hésitez pas à partager ce mail avec qui vous voulez sur Facebook, Twitter ou par mail. D’ailleurs si vous recevez cette lettre par un partage, vous pouvez vous abonner ici. Vous pouvez aussi nous écrire à cette adresse.

Merci à notre sponsor Vattenfall, fournisseur d'électricité neutre en carbone. 

Bonne écoute !
CONSERVER LA BIODIVERSITÉ
Semences
Le très lent mouvement pour la reconquête des semences par les paysans français vient de marquer une nouvelle pause. Le Conseil constitutionnel a en effet retoqué les articles de la loi Agriculture et alimentation visant à autoriser la vente de semences par les agriculteurs. Motif : ces articles votés - en octobre dernier, après des années de mobilisation et de négociation - ne seraient pas en lien direct avec l’intitulé de la loi.
Cela fait plus d’un siècle que ceux qui améliorent et font perdurer la biodiversité cultivée sont malmenés. L’un des pionniers, malheureux, de cette cause s’appelle Nikolaï Vavilov.
Depuis le début des années 2010, plusieurs ouvrages ont été consacrés à ce personnage incroyable et méconnu, qui a eu un rôle déterminant pour la sauvegarde d’espèces comestibles dans le monde entier. Dans l’un d’eux, publié en 2010 (Aux sources de notre nourriture : Nikolaï Vavilov et la découverte de la biodiversité), Gary Paul Nabhan raconte comment cet agronome russe a fait le tour du monde entre 1916 et 1940 pour identifier, collecter et tenter de conserver des centaines de milliers de variétés de fruits et légumes. Il a été précurseur dans la recherche sur la foultitude de choses qui amènent une espèce cultivée à évoluer, à commencer par la façon dont les paysans la nomment et la décrivent.
Pendant la guerre, et notamment le siège de Saint-Pétersbourg, sa collection a failli être volée, et plusieurs fois détruite.
Malgré la famine, des proches de Vavilov ont réussi à conserver et protéger les précieuses semences. Certains sont morts de faim à quelques mètres des sacs de céréales à sauver ! Vavilov est, lui, mort au Goulag, accusé de faire la promotion d’une science bourgeoise. Selon les dirigeants soviétiques, la seule agronomie valable était celle qui permettait de produire de la façon la plus industrielle possible.

Quelques décennies plus tard, cette diversité génétique durement conservée est aujourd’hui essentielle pour adapter l’agriculture au changement climatique, à l’appauvrissement des sols et à l’effondrement de la biodiversité. N’empêche : les défenseurs de ce que l’on appelle maintenant les variétés paysannes et l’agriculture biologique sont encore souvent délaissés, contrecarrés dans leurs plans, ou taxés d’agir pour les plus privilégiés.
LE PODCAST
Manger bien, manger bio, manger bobo ?
Quand on promeut une agriculture de qualité, menée sans nuire ni à l’environnement ni à la santé des paysans, on est souvent accusé de défendre un point de vue de bobos, de bourgeois, d’oublier qu’il faudra bientôt nourrir 10 milliards d’êtres humains. Pourtant, il existe des agricultures souhaitables et efficaces, qui peuvent nourrir le monde sans le détruire. C’est ce que démontrent, chacun à leur manière, l’agronome Jacques Caplat et le fondateur du supermarché associatif La Louve, Tom Boothe, dans ce nouvel épisode de Bons Plants, animé en partenariat avec le podcast Casseroles et sa formidable autrice, Zazie Tavitian.
ÉCOUTEZ L’ÉPISODE N°7
UN PODCAST BONUS !
Un troupeau dans la ville 
En juillet dernier, j’ai suivi les travaux de l’association Clinamen qui souhaite dynamiser les zones urbaines en mettant en valeur les pratiques paysannes. Direction la Seine-Saint-Denis aux côtés de Guillaume Leterrier, berger urbain, et de ses moutons. A écouter ici. 
LA VIDÉO
Piège photo
Le naturaliste Jean Chevallier a réalisé un piégeage photographique sur un petit tronc situé en Champagne.
C’est une véritable autoroute sauvage où l’on voit passer :
« chat, ragondin, rouge-gorge, grive mus, campagnol roussâtre, putois /grenouilles, colvert, couleuvre, colvert/juv, chat, renard, râle d'eau ad et juv, belette, martre, chat/juv foulque, râle imm, renard, milouin f/juv, chat en chasse, pic, foulque imm/ragondin, corneille, héron/carpe, martre, chatte chaton, grenouille, tourterelle des bois, écureuil, martin-pêcheur, geai, renard, sanglier, mulot/ragondin, mulots, grand et petit, campagnol et musaraigne, rat des moissons pbt, muscardin possible, surmulot, raton laveur et blaireaux…»
LES LIVRES
Comme promis, une petite liste de livres sortis en 2018 (ou pas longtemps avant) concernant le jardinage, la permaculture et nos relations au vivant autour de nous.
ON PARLE DE NOUS
Francetvinfo nous a fait l’honneur de nous placer dans leurs « coups de coeur »

On a eu « deux T » dans Télérama !

Et cette chronique du Monde magazine rebondit sur nos échanges sur le compost.
L'ACTU
Difficile de trouver plus satisfaisant que cette vidéo montrant à travers une vitre transparente des vers composter en quelques jours un gros tas d’épluchures et autres déchets de cuisine.

Les bénéfices de contacts plus réguliers avec les milieux naturels sont à la fois psychiques, physiques, mais aussi sociaux, explique Alix Cosquer, chercheuse en psychologie environnementale.

L’histoire commence avec une intelligence artificielle qui confond des arbres et des motoneiges, et nous amène à la façon dont nous et notre cerveau ignorons trop souvent ce qui vit mais ne bouge pas au même rythme que nous.
Participez.
Ecrivez-nous pour nous dire ce que vous aimez, nous partager vos idées et vos découvertes.
CONTRIBUER
Faites connaître.
Partagez Bons Plants à vos amis sur Facebook, Twitter ou par mail.
Facebook Twitter Email
Pour être sûr(e) de recevoir Bons Plants, ajoutez
« contact@bonsplants.com » à votre carnet d’adresses.

Vous recevez cet email parce vous vous êtes abonné, sur notre site ou notre page Facebook, à la newsletter Bons plants.
Copyright © 2018 Upian, All rights reserved.

Notre adresse :
BonsPlants.com Upian - 6 Villa Marcel Lods Paris 75019 France

Cette newsletter est adressée à <<Adresse Email>>
Me désinscrire de cette liste - Mes préférences d'abonnement