Copy
View this email in your browser

Fermez les yeux, détendez-vous

Dans quelques jours (le 7 mars), vous pourrez entendre notre premier podcast Louie. On est en train de finaliser notre site internet, nos flux RSS, nos illustrations…

Les nuits sont courtes, les tasses de café très remplies, et le besoin de détente immense. Du coup, on s’est fait une petite liste de sons et de podcasts qui nous aident à décompresser. On s’est dit que vous ne lanciez peut-être pas une start-up cette semaine, mais que dans vos vies aussi il y avait de la neige, du froid et du stress, et que vous pourriez avoir besoin de cette liste autant que nous.

Alors fermez les yeux, détendez-vous. 

Des sons qui relaxent

Si vous êtes féru.e de sons et sonorités en tout genre, alors vous connaissez sans doute l'ASMR  –Autonomous Sensory Meridian Response, oui oui, le nom fait un peu peur–, mais il décrit une sensation infiniment agréable au niveau du crâne, du cuir chevelu ou des zones périphériques du corps, provoquée notamment par une stimulation auditive. Aujourd’hui sur Internet, quantité de vidéos ASMR vous permettent de provoquer cette sensation à l’aide de caresses, chuchotements, frottements, qui vont venir chatouiller vos tympans.

Écoutez et vous sentirez la racine de vos cheveux se hérisser légèrement et un frisson dans la nuque et le dos. Si, comme l’expliquait Slate.fr en 2017, «les scientifiques n’ont pour le moment pas réussi à décrire concrètement ce qu’il se passe dans le cerveau lorsque les consommateurs de vidéos ASMR expérimentent cette sensation diffuse de bien-être à l’écoute de chuchotements et de bruissement», c’est un phénomène bien réel. «Ce n’est pas de l’hystérie, ça existe», confirmait le neurologue Pierre Lemarquis.

Pour vous y mettre, on vous recommande cette vidéo de dix heures sans voix où le son seul est mis à l'honneur pour vous détendre. Soyez prévenu.e.s: au bout de 9 heures et 36 minutes d'ASMR, le type atteint un stade supérieur de l'être et ouvre son âme aux secrets du karma.

Et si vous êtes conquis.e, embarquez avec Bob Ross, un peintre au look génial qui caresse la toile de ses pinceaux en associant ses gestes de commentaires aussi instructifs que relaxants.

Des podcasts qui expliquent comment se détendre

Ceci dit, ces petits bruits et ces murmures de l'ASMR en crispent certain.e.s. Si vous êtes du genre à préférer entendre la voix d'une personne calme qui vous donne des conseils pour favoriser votre bien-être et organiser votre vie de façon plus sereine, alors vous allez adorer «Forever 35». Ce sont deux amies qui avaient juste envie de parler de sujets aussi variés que comment prendre sa douche, comment ranger son sac, comment bien dormir quand on est en voyage loin de chez soi. C’est une discussion très libre qui rassure: elles se demandent qui sont ces gens qui ne se savonnent pas les jambes (un sujet qui a fait débat aux États-Unis).

Le site Girlboss vous livre une sélection de podcasts en anglais pour apprendre la méditation, s'endormir grâce à l'hypnose, arrêter de ruminer… Si vous n’avez pas envie d’écouter de l’anglais, le podcast «Change ma vie : Outils pour l’esprit» est sur le même créneau.

Des podcasts pour s’endormir

Et pour vous endormir on vous recommande tout particulièrement «Game of Drones», un podcast où chaque épisode dure 1h45 et se propose de faire le récapitulatif le plus exhaustif et ennuyeux possible d’une thématique de la série mondialement connue d’HBO. Vous l’aurez compris, ce podcast est explicitement fait pour vous endormir. D’ailleurs, son sous-titre n’est autre que «The Game of Thrones Sleep Aid». 

Dans le même genre, «Sleep with me» a poussé l’art d'ennuyer à son paroxysme, permettant aux insomniaques, grâce aux histoires les plus assommantes possibles, de s’endormir. Drew Ackerman, le créateur, maîtrise l’art du rythme doux et soporifique, du montage léthargique. On a testé, ça marche vraiment.    

Des podcasts à l'atmosphère envoûtante

Si vous n'avez jamais rêvé de devenir moine bouddhiste et si la méditation, c'est pas votre truc, vous pouvez écouter des programmes plus classiques qui vous détendent par leur atmosphère. Qu'il s'agisse de fiction ou de faits réels, ces podcasts ont le mérite d'associer voix, musique et bruitages pour créer un sentiment d'irréalité, une atmosphère onirique qui vous plongent dans un état de délassement privilégié.

C'est le cas d'«Alice et Merveilles» de Stéphane Michaka sur France Culture, une adaptation originale de l'histoire de Lewis Carroll. Stéphane Michaka décrit ce concert-fiction ainsi: «Plutôt qu’un pays, notre Alice traverse un paysage musical où toutes les métamorphoses sont possibles. […] J’ai librement réécrit ce classique de la littérature pour faire parler et chanter Alice comme une jeune fille d’aujourd’hui. L’œuvre de Lewis Carroll semble nous interroger à distance : Dans un monde où il faut grandir très vite, les enfants ont-ils encore le droit de rêver ?».

Dans un genre différent, mais tout aussi captivant, «Nocturne» est un étrange mélange de storytelling, de fiction, de documentaire et d'art sonore. Comme le nom du podcast l'indique, tous les épisodes nous parlent de la nuit à travers des histoires intrigantes: des noctiliens douteux, des couples dormant séparément, des insomnies pleines d'angoisse, des bâtiments abandonnés explorés par des gens…

Cette semaine, on vous recommande tout particulièrement «Les boîtes aux lettres» du studio québécois Magnéto. Cette création sonore d'une heure entremêle des dizaines de voix sur une douce mélodie de kora. On suit l'histoire vraie et touchante de Patsy Van Roost, habitante du Mile-End, à Montréal, qui décide d'animer la vie des gens de son quartier par de jolies initiatives, des trouvailles poétiques, des événements festifs et joyeux. Cette célébration de la fraternité et de l'amour se déploie dans une très belle atmosphère sonore, et on s'attache beaucoup à celle qui s'est fait surnommer « la fée » par tout le monde. La narration de ce podcast prend une forme intéressante elle aussi : un itinéraire dans le Mile-End qu'on a l'impression de découvrir au fur et à mesure de cette promenade apaisante.

Des podcasts rassurants

Alors évidemment, on ne pouvait pas finir de vous recommander des podcasts qui détendent sans vous parler de ceux que l’on écoute pour se motiver. Quand on se dit que l’on ne va pas réussir à faire ce que l’on veut accomplir ou quand on a peur de se lancer, écouter «Nouvelle École» ou «Génération XX» peut rassurer.

Dans le premier, Antonin Archer, diplômé d’une école de commerce, 26 ans, fait venir des personnalités dont le parcours n’est pas tout à fait linéaire mais qui retombent sur leurs pattes, des auteurs, des créateurs de contenus, beaucoup de gens qu’il admire et dont il espère comprendre le fonctionnement. Au hasard des invités: Kyan Khojandi, le créateur de Bref, la youtubeuse Marion Seclin, l’humoriste Marina Rollman (disclaimer : et l’une de nous).

Dans le même esprit, «Génération XX» est un podcast «commencé comme un hobby» dans lequel Siham Jibril interroge des femmes entrepreneuses: leurs histoires permettent de se sentir moins seules quand on se lance!

Les conseils de Kaitlin Prest: «Heavyweight», «Heaven's gate», «The Truth»


Kaitlin Prest est la réalisatrice et présentatrice de «The Heart», un super podcast américain sur les relations amoureuses. Elle développe actuellement un projet pour CBC Radio au Canada.
 


«J'écoute “Heavyweight”, le podcast de Gimlet animé par Jonathan Goldstein. J'adore tout simplement Jonathan Goldstein. J'écoute aussi “The Truth” et “Heaven's gate”, qui est nouveau.
Mais je sais surtout ce que j'aimerais écouter. J'aimerais avoir la même expérience en écoutant des podcasts que ce que je ressens quand je regarde Mad Men: c'est juste magnifique, tous les personnages sont bons et parfaitement justes, tout est orchestré dans le but de provoquer une catharsis émotionnelle massive et complète. C'est comme lire un livre qu'on ne veut pas voir se finir. Je veux ça. Je veux
“Twin Peaks”, “Stranger Things”, “Dear White People”. Je veux des podcasts aussi magnifiquement faits que ces séries-là: des voix distinctes, des styles distincts. Pour l'instant, tout est un peu pareil, tout est un peu un dérivé de “This American Life”.»

Et sinon: l'article«Inside the two years that shook Facebook»

Si vous avez regardé The Social Network de David Fincher, vous allez avoir envie de lire la vraie histoire des deux dernières années de Facebook, publiée dans le magazine américain Wired. On y apprend comment le réseau social s'est laissé dépasser par les fake news, les articles conservateurs, comment l'équipe chargée de modérer l'algorithme a été écartée progressivement, comment plusieurs médias américains ont exercé des pressions sur Mark Zuckerberg au moment de la création des Instant Articles, la panique quand Donald Trump a été élu, à quel point le patron du réseau social a peur de la concurrence et combien il peut devenir parano. Cet article est écrit comme un film, c'est une enquête haletante et effrayante. On attend impatiemment l'adaptation ciné –ou podcast!

«Inside the two years that shook Facebook», à lire dans Wired.

Louie Media est un studio de création de podcasts narratifs. Nous produisons notamment Transfert pour Slate.fr.

Nous lançons le 7 mars notre premier format.
Écoutez à partir de mercredi prochain sur iTunes, Soundcloud, YouTube...

Si vous pensez que vos amis, vos proches ont aussi envie de découvrir de nouveaux podcasts, partagez cette newsletter:
S'abonner à la newsletter
Et si vous les avez manquées, retrouvez les précédentes newsletters: 
1. Les podcasts peuvent-ils battre les séries télé? 
2. Alex Blumberg: «Le podcast est encore un média naissant»
3. Comment les podcasts et la musique se complètent
4. Les podcasts sont-ils un art comme un autre?

Suivez-nous sur les réseaux

Copyright © 2018 Louie Media, Tous droits réservés.