Copy

 N°  5  aout  septembre 2020  

 
Retour à la terre, Enda mise sur les jeunes pour la promotion de la petite agriculture

 
Hommage à AHMED BEN SALAH
La Tunisie a perdu une grande personnalité qui a marqué son histoire dans les premières années de l’indépendance. Il est difficile de trouver les mots appropriés pour parler d'une personnalité de l’étoffe d’Ahmed Ben Salah, homme politique et syndicaliste tunisien décédé le 16 septembre 2020 à Tunis. Et c’est d’autant plus difficile pour nous à Enda de le faire, qu’Ahmed Ben Salah a été très proche de notre institution de par sa vision et le modèle économique qu'il prônait.
En effet, Enda inter-arabe lui doit beaucoup, car il fut une grande source d'inspiration pour les co-fondateurs d’Enda inter-arabe dans la conception du modèle de développement alternatif que défend l'ONG depuis plus de trente ans.

 
Un poids lourd du gouvernement des années ‘60
 
Lorsque Ahmed Ben Salah a pris la tête du Ministère de l'économie après avoir dirigé d'autres ministères et l'UGTT, l’économie tunisienne accusait une chute des investissements et une fuite de capitaux. Il fut l’instigateur de politiques courageuses dans le domaine de l’éducation, la santé, l’émancipation de la femme, l’appui aux catégories sociales défavorisées. Soutenu par Habib Bourguiba, Ahmed Ben Salah a opté pour la planification, puis pour le socialisme. L'échec de l’application du modèle coopératif suédois en Tunisie a abouti à sa destitution et son emprisonnement par Bourguiba puis son exil.

Ahmed Ben Salah appartenait à cette première génération de Tunisiens patriotes qui ont travaillé dur et se sont sacrifiés pour sortir la jeune nation politiquement indépendante de la dépendance économique, de la pauvreté, de l’analphabétisme et du sous-développement dans lequel elle se trouvait au lendemain de l’indépendance.
Durant les longues années de son exil, Ahmed Ben Salah était actif dans plusieurs institutions internationales et très sollicité pour apporter des éclairages politiques, stratégiques et économiques aux gouvernements de plusieurs pays du Nord et du Sud.
Il fut l'un des piliers de la Fondation Internationale pour un Autre Développement (FIPAD/IFDA), un think tank basé à Nyon en Suisse. Composée de personnalités du Nord et du Sud influentes au sein de leurs gouvernements ou aux commandes d’agences onusiennes et d’universités et centres de recherches, la FIPAD militait pour l'amélioration des paradigmes et des politiques prônés par les Nations Unies et l'instauration d'un nouvel ordre mondial plus juste et plus équitable pour les générations actuelles et futures.

C'est lors de son parcours en tant que journaliste à la FIPAD et InterPressService (IPS) dans les années ‘80 qu’Essma Ben Hamida a côtoyé Ahmed Ben Salah et le fondateur de la FIPAD, feu Marc Nerfin*, et s’est imprégnée de leurs idéaux et leurs visions d’un nouvel ordre mondial.
Nous ne pouvons qu'être reconnaissants à ce grand homme pour l'inspiration qu'il nous a apportés à nos débuts pour contribuer à une vision égalitaire et équitable du développement à travers la création de l’ONG, Enda inter-arabe. En l’espace de 30 ans, Enda, à travers tous ses programmes, a ainsi contribué à l’inclusion économique et sociale d’environ deux millions de Tunisiennes et Tunisiens.
Lors de leurs rencontres à Rome, Genève et Tunis, Essma et sa mère Saida ont exprimé leur reconnaissance à Ahmed Ben Salah pour ses politiques clairvoyantes pour la promotion de l’éducation pour tous et qui ont permis aux élèves de catégories démunies de profiter de bourses de l’Etat pour poursuivre leurs études secondaires et universitaires.
Ahmed Ben Salah, malgré les nombreuses incompréhensions et les injustices commises à son égard, restera un grand patriote et un bâtisseur de la Tunisie moderne et reprendra un jour sa place dans l’Histoire de notre pays.
 
Ahmed Ben Salah mérite qu'on lui rende l’hommage qui lui est dû pour sa contribution à la Tunisie, au tiers monde, voire au monde.
 
Au nom de toute la famille Enda, nous présentons nos sincères condoléances à sa famille et à ses proches.
Allah yarham Sid’Ahmed (comme on aimait l’appeler). Qu'il repose en paix.
 
 
*Marc Nerfin: “Entretiens avec Ahmed ben Salah,  sur la dynamique socialiste dans la Tunisie des années 1960”, chez Maspero.
De gauche à droite: Essma Ben Hamida, Saida Ben Hamida, Ahmed Ben Salah, Marc Nerfin et son épouse
Souk El kahina, des jeunes et des projets en compétition
Retour à la terre, Enda mise sur les jeunes pour la promotion de la petite agriculture

Dans la cadre du projet « Souk El Kahina », plus de 400 jeunes ont répondu à l’appel à candidatures lancé par Enda-ia pour créer des structures de commercialisation, de transformation et de conditionnement des produits agro-alimentaires dans les régions du Grand Tunis, du Cap Bon, de Sidi Bouzid, de Nabeul, et du Kef. 36 équipes, soit 140 jeunes, ont été présélectionnés pour poursuivre le processus d’accompagnement au sein d’Enda startup Studio.
Les bootcamps organisés à Tunis, à Nabeul et à Sidi Bouzid constituent une étape décisive de ce processus.

Dans les semaines à venir, les jeunes poursuivront ce processus à travers d’autres étapes aussi importantes que celles qu’ils viennent de vivre.
Pitching Bootcamp commercialisation et distribution des produits agro-alimentaires
Projet ambitieux, pour un nouveau modèle économique         
A travers le projet Souk El Kahina, qui ne cache pas ses ambitions de projet innovant et audacieux, Enda et ses partenaires, l’AFD, Dar BlockChain, Enda tamweel et EFE visent l’amélioration des conditions de vie des petits producteurs agricoles et des jeunes entrepreneurs de ces régions. Et ce, grâce à l’initiation d’un modèle économique reposant sur les principes de l’économie sociale et solidaire. Enda et ses partenaires espèrent à travers ce projet lancer le premier circuit de commerce équitable en Tunisie.

L’apport important des équipes de terrain
Un travail important de mobilisation et d’accompagnement réalisé par les équipes de terrain et les comités régionaux dans les trois gouvernorats a permis d’avoir des candidatures pertinentes avec une forte motivation d’adhérer au projet de Souk el Kahina, à ses valeurs et à ses principes.
Encadrés par une équipe de formateurs et encadreurs d’Enda; les candidats ont pu  s’imprégner de la culture entrepreneuriale et notamment des notions du commerce équitable, élaborer leur plan d’affaire, apprendre à “pitcher” (présenter) leurs projets devant les investisseurs, élargir leur réseau ou s’associer avec d’autres équipes complémentaires.

Bootcamps et “pitching”
Mis en place par Enda début 2020, Enda Startup Studio constitue le support technique pour l’accompagnement des entrepreneurs sélectionnés pour poursuivre l’aventure du projet Souk el kahina. Les bootcamps organisés en août et septembre constituent une étape importante pour les candidats du processus de sélection:
  • Bootcamp du Grand Tunis pour la commercialisation et la distribution : organisé dans les locaux de Enda à Hay Ettahrir du 11 au 18 août, ce bootcamp a accueilli 9 équipes de projet, soit 25 jeunes.
  • Bootcamp de Nabeul pour la transformation et le conditionnement des produits agro-alimentaires a eu lieu à Nabeul du 24 au 30 août. Sept équipes, soit 16 jeunes, ont participé à ce bootcamp où ils ont présenté des projets et des idées de projets autour des produits de la région : arachides, tomates, piments, miel, huile d’olive, confiseries diététiques, recyclage des déchets des produits utilisés, …
  • Bootcamp Sidi Bouzid pour la transformation et le conditionnement des produits suivants : ail, tomates, pistaches, amandes, huile d’olive. Il a eu lieu à l’ISET de Sidi Bouzid du 4 au 10 septembre, et a réuni 6 équipes avec 16 candidats, soit 14 femmes et 2 hommes, toutes et tous issus du milieu agricole.
  • Le Bootcamp du Kef, retardé pour des raisons de sécurité sanitaire, aura lieu du 5 au 10 octobre. Nous vous en tiendrons informés
Le jury qui a assisté aux “pitchs”, est composé de responsables et représentants des institutions partenaires, de membres des comités régionaux, de personnes ressources. En voici la liste :
 
Les moments forts des bootcamps, témoignages des candidats

Une semaine intense de formations, de travaux de groupes, d’échanges mais aussi riche en émotions qu’ont passée les jeunes et les formateurs/encadreurs ensemble - a donné lieu à des témoignages qui traduisent bien l’importance de cet évènement pour les jeunes sur le plan professionnel et personnel. Nous partageons avec vous quelques extraits de ces témoignages: 

Des valeurs et principes partagés
  • “Nous avons été séduits et agréablement surpris par les principes et les valeurs du projet. C’est nouveau pour nous. A travers ce projet, Enda-ia nous offre une opportunité pour nous imprégner davantage de ces principes et les appliquer dans notre quotidien: économie sociale et solidaire, respect et protection de l’environnement, respect des droits de la femme…”
  • “Nous avons décidé d’installer notre projet dans un quartier populaire : ferme, restaurant, point de vente de produits bio. Le but est de faire profiter les habitants de cette zone de notre activité, mais aussi, d’y inviter des catégories plus aisées des quartiers riches pour initier une dynamique de développement local et favoriser les élans de solidarité entre les différentes couches sociales”
Renforcement des capacités managériales : des acquis pour les candidats
  • “Lors des bootcamps, nous avons pu nous imprégner de la culture entrepreneuriale. Les formations et les échanges sur les plans d’affaires, le calcul des risques, les stratégies de positionnement nous ont servi pour présenter notre projet et nous serviront plus tard même si nous ne sommes pas retenus par Souk el Kahina”.
  • “Avant de participer à ce “bootcamp”, je gérais mon entreprise sans stratégie, sans plan d’affaires. Maintenant, mes idées sont plus claires et plus cohérentes…”
Mise en réseau et synergies entre équipes
  • “Les échanges entre nous et avec les conseillers qui nous ont accompagnés nous ont permis d’élargir notre réseau de connaissances et la plupart d’entre nous avons découvert des complémentarités avec d’autres équipes”.
Projets en hommage aux femmes rurales victimes des accidents
  • “Je voudrais lancer mon entreprise de transformation des produits de ma région pour libérer ma mère, ma tante et toute les autres femmes qui empruntent tous les jours les transports ruraux pour aller travailler comme ouvrières dans les champs pendant plus de 8 heures par jour et gagner 12 dinars!”, déclare une des jeunes de Sidi Bouzid qui a été témoin du décès de plusieurs femmes dans des accidents de la route causés par les mauvaises conditions de transport des ouvriers.
  • La question liée à l’accès des femmes à la terre a été maintes fois soulevée, notamment par les membres du jury. Il s’agit d’un obstacle socio-culturel que subissent beaucoup de femmes et qui handicape lourdement celles qui travaillent la terre mais qui ne la possèdent pas. Les jeunes candidats y ont été sensibles et en ont tenu compte dans leurs projets.
Prochaine étape :  incubation de trois mois pour les équipes présélectionnées
Les projets qui respectent les conditions de notre cahier des charges basé sur les principes de l’économie sociale et solidaire et du commerce équitable intègrent l’incubateur Enda Startup Studio pour une période de six mois de formation et d’accompagnement pouvant aller jusqu’au financement et le lancement de l’entreprise.
Accompagnement et appui aux entrepreneurs
Ideation camp & parcours express en entreprenariat
L’idéation camp fait partie du processus d’accompagnement entrepreneurial, à travers lequel Enda-ia vise à accompagner des jeunes ayant le goût et la volonté d’entreprendre, et qui sont à la recherche d’une idée de projet innovante souhaitant transformer les menaces et les difficultés en opportunités d’affaires. Aux mois d'août et septembre, deux sessions ont été organisés au Centre de formation à Cité Ettahrir, et qui ont réuni 24 jeunes (23 femmes et 1 homme), âgés de 20 à 30 ans. Une grande partie d'entre eux est passés à l’étape suivante qu’est le parcours express.
Parcours express pour des jeunes entrepreneurs prêts à s’investir
Le parcours express, comme son nom l’indique, est une formation en entrepreneuriat qui dure une semaine en général. Au cours de cette courte période, mais intense en activités, les jeunes ayant une idée de projet claire et concrète, ou un projet en phase d’extension, auront à s’initier ou à renforcer leur culture entrepreneuriale, préparer leur plan d’affaire, et éventuellement obtenir un financement. L’édition du mois d'août et septembre organisée à Enda-ia a réuni 20 jeunes entrepreneurs (dix filles et dix garçons). Huit d’entre-eux ont obtenu un financement (micro-crédit) d’un montant total de 118 500 DT de la part d’Enda tamweelLire l'article complet
Femmes entrepreneures & leaders
L’entrepreneuriat au service de l’empowerment des femmes et de leur épanouissement

L’atelier « the Labyrinth” initié par l’ONG “She Start Africa” en collaboration avec enda-ia a pour objectif principal de créer un "Safe Space" de mentorat en entrepreneuriat et en leadership, et vise plus précisément le renforcement des capacités des femmes entrepreneures.
Cet atelier a eu lieu à l’espace El Kahina à Enda-ia du 14 au 19 septembre et a ciblé 15 jeunes filles leaders, toutes diplômées universitaires.
Notons que cette initiative renforce et appuie le constat selon lequel les actions d’accompagnement et de conscientisation associées au micro-crédit ont favorisé l’émergence et le développement de l’entrepreneuriat féminin. Ce qui a aidé de nombreuses jeunes femmes à gagner en termes d’émancipation et d’autonomisation.
 
Build Your Social Business
A Kasserine: La session de formation "Build Your Social Business montez votre entreprise sociale" organisée par Enda inter-arabe et la Fondation Orange au profit de 24 femmes de différentes délégations de Kasserine durant 4 jours du 21 au 24 septembre 2020. Cette session avait pour objectifs de présenter la nouvelle loi de l'économie sociale et solidaire (ESS) et d’engager une discussion et des réflexions autour des idées de projets à dimension sociale et solidaire.
Un accompagnement spécifique sera mis en place pour ces femmes pour les aider à améliorer et pérenniser leurs projets existants ou bien pour lancer des projets sociaux et solidaires.
 
Formation en développement Web
Créneaux porteurs pour les jeunes chômeurs : formation en développement Web

En partenariat avec Simplon Tunisie, Enda-ia a lancé une initiative ciblant les jeunes chômeurs et ceux et celles qui souhaitent une reconversion de métiers vers un créneau porteur. Un programme de formation et d’accompagnement de six semaines a été mis en œuvre ciblant ces jeunes. La formation a commencé le 28 septembre à l’espace el Kahina à Hay Ettahrir et durera six semaines. Elle est offerte gratuitement aux participants. Ce n’est qu’une première étape d’un cycle qui va se poursuivre jusqu’à fin 2020, à la fin duquel les jeunes, diplôme en poche, pourront se lancer sur le marché du travail aussi bien tunisien qu’international. Le créneau des TIC Nouvelles Technologies a encore de longues années devant lui pour attirer les compétences à travers le monde.
 
Soft skills
Soft skills, Enda enrichit le programme et consolide l’équipe

En août et septembre, trois ateliers autour des thèmes du leadership et la confiance et estime de soi ont été organisés au profit de 36 jeunes demandeurs d’emploi ou à la recherche d’idées de projets. Ces modules font partie du programme « soft-skills » revu et revisité par l’équipe enda-ia avec l’appui du formateur/psychologue Khaled Jammoussi pour l’adapter aux intérêts des entrepreneurs et pour mieux répondre aux besoins de notre institution.
C’est dans cette logique qu’Enda-ia envisage une plus large diffusion de ce programme, à travers une équipe de formateurs et d’animateurs.

Les trois ateliers ont été l’occasion pour l’équipe Enda d’évaluer et de valider le programme.

Accompagnement et appui aux artisanes
En collaboration avec ses partenaires locaux : ONA, Enda tamweel, centres d’affaires, Espace Entreprendre, Fondation Orange, enda-ia a réalisé plusieurs initiatives en faveur des artisanes et artisans.
A Mahdia :   Dix artisanes et artisans ont participé du 10 au 14 août à la session de formation « Get ahead / Aller de l’avant » animée par les formatrices Hajer Zghidi et Houda Belkhiria. Cette session a été organisée à l’espace de l’ONA de Mahdia autour de thèmes liés à la culture entrepreneuriale, marketing digital, égalité des chances….
A Monastir 

* Session « Get Ahead », en partenariat avec Enda tamweel , Espace Entreprendre Monastir et l'ONA Monastir

* Une formation en "Marketing Digital au service de l’artisanat " en partenariat avec Enda tamweel, l’Office National de l’Artisanat et le Centre d'affaires de Monastir.
A Djerba deux artisanes, clientes d’Enda ont été primées dans un concours organisé par Orange à l’échelle africaine pour soutenir le secteur de l’artisanat. Elles ont reçu un prix de 6 000 dinars chacune.
Formations métiers et loisirs
Environ 100 femmes et jeunes femmes sont accueillies quotidiennement dans les espaces El Kahina à Enda pour suivre des formations en design, en couture et en bijouterie. Une fois leurs capacités techniques consolidées, ces femmes ont toutes l’idée de se lancer dans l’entrepreneuriat.

Des activités sportives et de développement personnel comme le yoga, la peinture, de communication interpersonnelle, et d’écoute psychologique sont offertes à celles qui le souhaitent pour lutter contre le stress quotidien et les angoisses notamment en cette période de crise sanitaire.
Enfant Citoyen Entrepreneur de Demain
Un élan et des acquis à soutenir et à renforcer

Après la période de confinement, les activités du programme « aflatoun » ont repris dans les deux gouvernorats de Kasserine et Bizerte avec un nouveau souffle et une nouvelle dynamique. Ali Charfi, animateur/formateur à Kasserine affirme : « à travers ses différentes composantes, Aflatoun constitue un appui considérable à la culture financière et entrepreneuriale dans la région. Car, dès leur jeune âge, les enfants apprennent comment gérer l’argent, monter et gérer un projet…ainsi, nous sommes en train de semer les bonnes graines des futurs entrepreneurs ».
 
A Bizerte, formation de formateurs « aflatoun »

Du 24 au 28 août, 18 instituteurs venant de 15 écoles du gouvernorat de Bizerte et 4 inspecteurs ont participé à une session de formation des formateurs #Aflatoun.
Les participants à cette FDF lanceront dans les semaines à venir des clubs Aflatoun dans leurs écoles. Ces clubs, composante du projet ECED, auront pour principal objectif l’éducation sociale et financière des enfants. Animatrice Aflatoun à Bizerte, "Ons" constate: « les instituteurs qui ont participé à la formation ont joué le jeu et se sont mis dans la peau des enfants. Ils ont adhéré aux principes du programme. Ils sont tous décidés à utiliser la philosophie d’Aflatoun non seulement dans les clubs qu’ils vont animer, mais aussi dans leurs classes et même dans leur vie personnelle et familiale ».
 
Les représentants de nos partenaires du Ministère de l’Education Nationale, de l’UNICEF et du Commissariat régional de l’éducation de Bizerte étaient présents à la cérémonie de clôture de cette session qui a eu lieu le 28 août à Bizerte et ont exprimé leur engagement à ce programme mené par Enda et Aflatoun avec un financement de l’UNICEF.
A Kasserine, les clubs Aflatoun gagnent du terrain…
  • 24 clubs « Aflatoun » sont actifs dans les écoles de la région à travers environ 500 élèves membres de ces clubs ;
  • 160 instituteurs de plusieurs écoles ont été sensibilisés aux bienfaits des clubs Aflatoun,
  • 24 enseignants ont suivi la formation de formateurs pour prendre le relais et se chargeront de diffuser le programme Aflatoun pour toucher le maximum d’écoles et d’élèves,
  • Le 15 août dernier, Enda a participé à la journée de la promotion de la lecture organisée par la bibliothèque publique au centre culturel de Jbel Semama. L’équipe Enda y a présenté une initiative originale et attractive avec les clubs Aflatoun de la région, sous le nom يقــــــرى أفلاطـــون  « Aflatoun lit ». L’occasion a été donnée aux enfants pour faire preuve de créativité en racontant des histoires et en adaptant et en jouant des pièces de théâtre. Les parents et les acteurs locaux y ont été étroitement impliqués.
Appui et soutien d’Enda aux élèves les plus nécessiteux et réhabilitation des écoles
A Mahdia
96 élèves de 6 à 12 ans des écoles Riadh Bouhlel à El Jem, école Sidi Boulel et école Béchir Sfar ont bénéficié de fournitures scolaires, cartables et tabliers et de soutien scolaire. Des travaux de réhabilitation, d’embellissement et d’aménagement ont été engagés pour accueillir les élèves dans des conditions décentes… Raoudha Belhaj, personne ressource, et interlocutrice d’Enda pour cette initiative assure la coordination à titre bénévole
 
Forte de son expérience positive à Kasserine et à Bizerte, l’équipe Enda redouble d’efforts pour lancer le programme aflatoun à Mahdia dans les semaines à venir, et faire plus de promotion du programme aflatoun, et convaincre d’autres partenaires à y adhérer. Une plateforme spécifique aflatoun est en cours de préparation par l’équipe Communication d’Enda.   lire l'article complet 
 
A Kasserine
Cinq écoles dans la région de Kasserine : Ecole Fadj Bouhssine, Ecole Ain Zayane, Ecole Ibn Khaldoun, Ecole Ibrahim Zaher, Ecole El Hasnaoui. Les travaux engagés concernent les cantines scolaires, les sanitaires, l’installation électrique, la peinture, les conduites d’eau…
 
Un budget d’un montant d’environ 200 000 dinars tunisiens a été alloué à cette initiative de réhabilitation des écoles dans les deux régions dans le cadre d’un partenariat entre Enda-ia, l’UNICEF, et l’ONG The paix Alia Foundation.
 
Les services d’appui non-financier au service des micro-entrepreneurs d’Enda tamweel
Services digitaux, éducation financière, formalisation,

Plus de 1000 micro-entrepreneurs clients d’Enda tamweel ont été ciblés par des sessions de sensibilisation et de formation sur l’utilisation des services digitaux, l’éducation financière et la formalisation d’entreprises dans les régions et dans le Grand Tunis:
A Jerba : 450 micro-entrepreneurs
A Tozeur, Nefta, et Gafsa, 200 micro-entrepreneurs
 
Plus de 350 micro-entrepreneurs dans les quartiers d’Ettadhamen, El Omrane, Douar Hicher, Cité Ettahrir,
Enda kids
Enda fête la clôture des clubs d’enfants de la saison estivale

Tout un spectacle à été présenté par les enfants qui ont participé aux clubs d'été depuis le mois de juin 2020 ... Aflatoun, Chant, danse, lecture théâtre et expression corporelle. ...Toutes ces disciplines ont été représentées par des performances artistiques et présentées devant un publique de parents et d'invités le vendredi 14 août à espace El kahina d'Enda.
Les artistes en herbe, ont enchanté la scène et le public par la magie de l'art ... Lire l'article

🎬 Vidéo clôture des clubs d’enfants de la saison estivale

La fondation Rambourg fait don d’un lot de livres à Enda inter-arabe
 
Pour le bonheur des enfants, membres des clubs culturels à Enda inter-arabe, un lot important de livres vient d’être offert par notre partenaire la fondation Rambourg. Ces livres vont enrichir et alimenter le fonds documentaire de notre unité.

Merci à la fondation Rambourg pour ce geste et à toutes et à tous nos amis qui ont déjà contribué à la constitution de cette bibliothèque.
Faites connaissance avec notre service ressourcement et orientation
Vous lisez souvent sur les supports de communication d’Enda cette phrase : « On est tous passés chez Enda ». Beaucoup de jeunes, moins jeunes, des femmes, enfants vous diront : « on est tous passés par ce service à Enda ». Véritable mémoire vive de l’institution, ce service assure un travail de collecte d’information concernant le profil des jeunes et des femmes accueillis quotidiennement dans nos espaces à la recherche de formations, d’informations, d’accompagnement ou de conseil juridique ou fiscal, soit pour lancer ou formaliser un projet ou encore pour acquérir les outils qui renforceront leurs capacités professionnelles et personnelles, ou pour apprendre un métier….
En fonction des profils, ces personnes sont orientées vers les services et activités qu’offre Enda à sa communauté et qui répondent au mieux à leurs besoins et à leurs attentes.
Vu leur travail d’écoute et d’échange constant avec cette communauté, un climat de confiance s’est instauré entre eux et la population qu’ils servent.  Ce qui facilite à l’équipe le travail de suivi du parcours de chacun. Cette confiance facilite également à des jeunes et à des femmes de parler plus aisément de leurs problèmes personnels et familiaux à l’équipe qui les oriente la plupart du temps vers nos psychologues.
Ce service a plus d’une corde à son arc. En effet, en plus du travail de resourcement et d’orientation, les membres de l’équipe sont appelés à animer ou co-animer des formations. Ils participent également à l’organisation des évènements en termes de logistique.
Dans les régions de Bizerte, de Kasserine et de Djerba, cette équipe est appuyée par les représentants régionaux de Enda inter-arabe qui nourrit l’espoir d’être présente dans toutes les autres régions de Tunisie, tellement le besoin des jeunes et des femmes en formation, en accès à l’information, ou en accompagnement est croissant.
Jeunes entrepreneurs ou porteurs de projets vous aussi, vous pouvez bénéficier des formations et de l’accompagnement gratuits d’Enda inter-arabe. Il suffit de cliquer sur le bouton suivant
Demande d'accompagnement
Infos partenaires
Enda tamweel 100+1
En pleine période de crise sanitaire, Enda Tamweel poursuit l’expansion de son réseau. Sa 100ème agence à Ennadhour (gouvernorat de Zaghouan) a été inaugurée le 12 août dernier. Elle servira à la fois les délégations d’Ennadhour et de Saouef.
Sa 101ème agence a été inaugurée le 21 septembre à Ouesslatia, gouvernorat de Kairouan
 
Visite de la co-fondatrice d’Enda aux agences de Sidi Bouzid et de Sbiba
 
Essma Ben Hamida a saisi l’occasion de sa participation en tant que membre du jury au bootcamp organisé à Sidi Bouzid dans le cadre du projet Souk Al Kahina, pour rendre une visite aux agences de Sbiba et de Sidi Bouzid pour apporter son soutien au personnel de ces agences en ces temps difficiles de crise sanitaire.  Le directeur régional, Fethi Bechri, et les membres des équipes des deux agences se sont réjouis de ces retrouvailles avec la co-fondatrice d’Enda et leur directrice jusqu’à 2018. Ils ont profité de cette opportunité d’échange pour discuter de la mission sociale de Enda et confirmer leur adhésion à ses valeurs et principes. Essma a pu rencontrer quelques clients présents dans les agences, avec qui elle a eu des échanges sur les services financiers et non financiers et particulièrement sur leur utilisation des services digitaux mis en place par Enda tamweel et qui se sont avérés efficaces en cette période de confinement et d’isolement dus à la crise covid-19. Ces services ont facilité la vie à des milliers de nos clients pour continuer à gérer leurs transactions financières à distance...
 
Page facebook
LinkedIn
Site web enda inter-arabe
YouTube
Copyright © 2019  Enda inter-arabe, All rights reserved.

Espace El Kahina : Immeuble Chérifa, Cité Ettahrir, 2042 Tunis, Tunisie
Nous contacter : contact@endarabe.org.tn

Tel : + 216 71 222 522