Copy

 N°  4  juillet 2020  

 
De fil en aiguille et de maille en maille, l'esprit entrepreneurial fait son chemin
Evènement du mois
ARTICAMP; Défis relevés
Des fées mains s'illustrent à Ras Jbel 
Articamp au service de l’artisanat : des savoir-faire croisés autour de la chebka et la broderie de la région de Bizerte. Enda et son partenaire la Fondation Rambourg peuvent se féliciter de cette journée de clôture de l’évènement le 17 juillet, d’avoir relevé les défis fixés.

Organisé du 2 au 17 juillet par enda en partenariat avec la Fondation Rambourg, ARTICAMP# a réuni des artisanes de Ras Jbel, de Rafraf et de Ghar el Melh qui ont été au cœur de cette expérience inédite. Autour d’elles, stylistes modélistes, designers, modélisateurs pour réaliser des tenues alliant tradition et modernité à porter au quotidien et à des prix abordables. Le défilé organisé le 17 juillet, jour de clôture de l’atelier présentant des tenues pour femme, fillette, homme, a été au niveau des attentes des organisateurs et des invités présents à l’évènement. Ce travail est le résultat de plusieurs savoir-faire croisés réunis dans un même espace, pendant un temps déterminé autour d’un objectif commun : préserver ce patrimoine en l’adaptant à notre style de vie moderne, en faire sa promotion de manière innovante, en vue de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des petites artisanes en leur ouvrant de nouveaux marchés…
Les clés de la réussite ? lire la suite
Réunir tous ces métiers et savoir-faire, dans un même espace, et pour une période courte, pour des créations communes, où chacun était invité à apporter son savoir-faire, apprendre de l’autre, être à l’écoute, n’était pas une mission aisée pour l’équipe enda. La tentative de se figer, chacun, dans sa zone de confort et essayer d’imposer ses idées était forte chez quasiment toutes et tous, selon l’équipe d’encadrement. Le temps était précieux et il fallait être prêt le jour J. Pas de temps à perdre dans les détails subjectifs. Les frustrations ont vite été surmontées, les doutes dissipés, stress et angoisses évacués, parfois dans la douleur, pour laisser place à un travail de groupe collaboratif, créateur, innovant, flexible et surtout solidaire... les trois groupes ont tous réussi à finir leurs modèles dans les temps. C’est déjà un exploit.  Ces modèles ont été soumis le 17 juillet, jour de clôture, aux appréciations d’un jury pour désigner la meilleure création et attribuer un prix au groupe gagnant.
Seulement, les trois membres du jury: Essma Ben Hamida (enda), Molka Haj Salem (Fondation Rambourg) et Molka Saheb Ettabaa, (concept store XYZ) qui ont examiné tous les modèles sous toutes leurs coutures, ont eu des difficultés à départager les trois groupes, et les ont déclarés toutes et tous gagnants. 
Des commandes et perspectives ...
La bonne nouvelle pour les différents créateurs et créatrices c’est qu’ils ont reçu plusieurs commandes juste à la fin du défilé et vont devoir se mettre au travail très rapidement. Des achats sur place ont déjà été effectués. Un 2ème défi relevé…
  • Essma Ben Hamida, co-fondatrice d’enda-ia a commandé des tenues pour enda pour un montant de 5000 dt,
  • Molka Saheb Ettabaa, de concept store XYZ a passé une commande de 40 pièces, et envisage de créer un évènement de promotion de ces créations début septembre dans sa boutique à la Marsa
  • Nihel, propriétaire du concept store حكاية أخرى à la Soukra a confié : « ce qui m’a touchée le plus, c’est la valorisation de notre patrimoine à travers cette initiative. Ça me donne des idées d’utiliser la broderie et la « chebka » sur plusieurs supports : meubles, rideaux, tableaux… pour mon concept store. Je pense à des perspectives de collaboration avec enda dans ce sens ».
  • Khaled, formateur en commercialisation, et basé à Strasbourg a déclaré : je serai votre représentant à Strasbourg, et je vous promets de faire quelque chose pour vous dans cette ville ».
  • Enda ia et son partenaire la Fondation Rambourg préparent la deuxième édition de l’articamp
Souk el Kahina
Conférence de presse : Enda startup studio et Souk El Kahina sous les projecteurs

La conférence de presse organisée le 2 juillet au siège d’enda à Cité Ettahrir, avait pour but de déclencher l’appel à candidatures lancé aux jeunes intéressés pour créer ou développer leur entreprise dans l’agro-alimentaire dont l’investissement peut atteindre 350.000 dt, et ce pour intégrer le 1er circuit de commerce équitable en Tunisie#


Cette conférence de presse a réuni une dizaine de journalistes de la presse écrite, TV, presse électronique, radio étaient présents. Des représentants d’institutions partenaires d’enda ont également pris part à l’évènement, à savoir enda tamweel, AFD, Caisse de Dépôts et Consignations, Dar BlockChain, Expertise France….

 
Les thèmes abordés lors de cette conférence de presse ont été axés principalement sur :
  • Les perspectives et les opportunités du commerce équitable pour les petits agriculteurs et agricultrices de ces régions et pour quels consommateurs ?
  • Le label el kahina. L’équipe du projet a présenté les grandes lignes du cahier des charges du label et les produits sélectionnés dans les trois régions qui seront concernés par la labélisation.
  • La présentation de l’incubateur startup studio, récemment mis en place par enda et qui a accueillera les futurs entrepreneurs pour un accompagnement technique et financier
  • La création d’emploi pour les jeunes. Environ 1000 emplois directs et indirects peuvent être générés grâce à ce projet
  • La capacité d’enda à réussir une telle expérience dans un environnement si peu familiarisé avec le concept du commerce équitable, et qui est complètement acquis à la frénésie de consommation de produits industrialisés et chimiques ? (Insérer photo et lien à dossier de presse)
Les candidatures des futurs jeunes entrepreneurs en chiffres
L’appel à candidatures lancé dans le cadre du projet Souk el Kahina a suscité l’intérêt de beaucoup de jeunes. C’est une bonne nouvelle pour enda et ses partenaires. Car, il va y avoir de la concurrence, où chaque équipe va donner le meilleur d’elle-même. Il en émergera, nous le souhaitons, des idées de projets pertinentes et innovantes. Pour sélectionner les meilleures équipes, ce ne sera pas chose aisée pour le jury. A ce jour 274 candidats ont présenté leur candidature pour participer à nos hackathons.
 
Etapes à venir : A suivre dans le prochain numéro d’enda newsletter, et sur nos réseaux sociaux

 
Enda, rayonnement national et international…
Les rencontres économiques d’Aix en Seine
Invitée à ces journées organisées par le cercle des économistes français 4 -5- 6 juillet 2020, l’intervention de Essma Ben Hamida a eu lieu en ligne le samedi 5 juillet dans le cadre de la session « pour une finance éthique ». l’ONG enda-ia était la seule représentante de la société civile tunisienne


Dans son intervention, Essma Ben Hamida a mis en exergue le grand décalage qui existe entre le monde des finances « classiques » et la réalité des pauvres qui constituent la grande majorité de l’humanité. S’appuyant sur l’expérience d’enda depuis 30 ans en termes d’inclusion sociale et financière, elle déclare : « Il ne devrait pas y avoir de finance pour les riches et de finance pour les pauvres, la finance devrait être inclusive, équitable pour toutes et tous », insiste-t-elle.  
 
Youth Business International blog
Enda startup studio médiatisé par Youth Business International

YBI porte un intérêt soutenu aux initiatives innovantes d’enda dans le domaine de l’entrepreneuriat et l’appui aux jeunes porteurs de projets en publiant un article détaillé sur enda startup studio.

«Enda inter-arabe, lance son incubateur pour favoriser l'innovation en entrepreneuriat en Tunisie et accompagner les startups à fort potentiel».
Enda tamweel : Distinction
Avec fierté, enda inter-arabe apprend la distinction de sa filiale enda tamweel, première IMF en Tunisie, qui vient de renouveler avec succès sa certification « Smart Campaign » pour l’alignement de ses systèmes de gestion, de ses politiques et de ses procédures avec les principes de protection des données des clients.
Accompagnement et appui aux entrepreneurs
L’entrepreneuriat, pilier des activités d’enda-ia

Ayant lancé la première IMF en Tunisie, et forte de plus de 20 ans de pratique dans le domaine de l’entrepreneuriat, enda considère l’accompagnement non financier comme étant l’essence même du microcrédit et en est certainement un élément très significatif, pouvant contribuer à la pérennisation des projets et à l’insertion socio-professionnelle des personnes les plus vulnérables. C’est pourquoi, l’ONG a fait de l’entrepreneuriat l’axe principal de ses activités… en plus des deux actions présentées dans la rubrique « thèmes du mois », nous vous présentons quelques actions d’accompagnement réalisées par les différentes équipes d’enda dans le Grand Tunis et dans les régions
Services digitaux et éducation financières
Dans les agences du Grand Tunis


Durant le mois de juillet, plus de 300 micro-entrepreneurs d’enda tamweel à Morneg, Fouchana, Ben Arous, Kabaria, Ettadhamen, Sidi Hssine, Douar Hicher Cité Ettahrir ont suivi des sessions de formation en éducation financière, et sur l’utilisation des services digitaux qui permettent aux entrepreneurs de rembourser leurs crédits, payer leurs factures, transférer de l’argent à l’aide de la carte mobitamweel…sans avoir à se déplacer. En période de confinement cette solution s’est avérée comme étant une solution efficace et rentable car elle permet aux entrepreneurs d’éviter des dépenses inutiles, et d’assurer leur sécurité sanitaire.
A El Hamma à Gabès : l’utilisation de la carte mobitamweel intéresse de plus en plus les clients suite aux sessions de formation…

90 clients ont participé à ces sessions animées par Nissan, formatrice à enda.
Nissan et Sondess, formatrices à enda témoignent des changements qui se sont opérés suite aux sessions de formation que enda ia a organisées sur l’utilisation de la carte mobitamweel :
  • Les clients plus convaincus des avantages de l’utilisation de la carte pour d’autres services : paiement factures, remboursements des prêts, …ils y trouvent leur intérêt : gain de temps, gain d’argent, moins de stress, transfert d’argent, gestion de son compte, plus de sécurité…
  • Après cette formation, l’antenne d’El Hamma utilise pour la première fois le prélèvement automatique
  • La sensibilisation et la formation aussi bien des agents de crédit que des clients sur les avantages de l’utilisation de cette carte est à renforcer et à généraliser par enda-ia….
Conseils juridiques, fiscaux, financiers aux entrepreneurs à Tunis, à Kasserine et à Sousse
 
- ils sont des petits agriculteurs/trices vivant des zones enclavées et qui n'ont pas un accès facile à l'information

- Ils sont chefs d’entreprises créées dans l’informel, et souhaitent régulariser leurs situations et intégrer le secteur formel.

- Ils sont chefs d’entreprises formalisées, mais rencontrant des difficultés liées à la gestion et aux finances. Ils n’ont pas toujours connaissance des facilités mises à leur disposition par l’Etat et par d’autres structures ….

- Ils sont à l’étape de se lancer dans l’entrepreneuriat, mais en ignorent les procédures; Pour toutes ces catégories, enda apporte son appui pour les aider à mieux gérer leurs projets.

90 clients d’enda tamweel de ces régions ont pu bénéficier au mois de juillet de conseils juridiques, fiscaux et financiers garce aux experts et spécialistes que enda ia a mis à leur disposition. Des sessions ont eu lieu dans des zones enclavées à proximité des habitations des familles des entrepreneurs.
 
Quelles solutions pour les petits artisans et micro-entrepreneurs de la région de Sousse touchés par la crise ?

Le 3 juillet, enda ia en collaboration avec enda tamweel ont réuni une trentaine d’artisans et petits entrepreneurs autour d’un atelier de réflexion qui a eu lieu au centre d’affaires de Monastir sur les solutions à apporter à ces secteurs ayant connu des difficultés suite à la crise COVID-19. Ont pris part à cette rencontre d’échange, en plus des petits entrepreneurs et les petites artisanes, les acteurs locaux étaient représentés par :  l’Office National de l’Artisanat, la Présidente de l’espace « entreprendre », l’association des jeunes leaders de Monastir... Des solutions d’urgences ont été proposées, notamment le refinancement, l’accompagnement, la formation sur l’e-commerce, la participation aux foires ….
La digitalisation au service des artisanes de Mahdia

Dans le cadre de l’appui apporté par enda au secteur de l’artisanat en crise actuellement, La coordinatrice régionale d’enda Houda Belkhiria a organisé du 12 au 24 juillet une formation pour initier les petites artisanes de Mahdia à commercialiser leurs produits à travers les réseaux sociaux.
 
Droits sociaux économiques et citoyenneté
Cercles sur la gestion du temps pour les femmes
Une vingtaine de femmes d’Ettadhamen et de Cité Ettahrir ont participé le 6 juillet à des cercles de discussion et d’information sur la gestion du temps et sur les services digitaux d’enda, animés par Sonia Charfi, formatrice à end-ia. Ces cercles constituent souvent des espaces de liberté, de détente mais aussi d’apprentissage, surtout pour les femmes soumises à des pressions familiales, professionnelles, et au stress du quotidien …. « le fait de sortir de chez soi,  rencontrer d’autres femmes avec des expériences différentes et des problèmes souvent similaires aux miens, m’aide à trouver des solutions et me donne beaucoup d’énergie », déclare Sabrine, une artisane en décor d’intérieur…
Atelier «Choix de vie»
De plus en plus de garçons y participent !
Cet atelier, qu’on peut assimiler de par son concept, à une thérapie de groupe, dure en général 6 jours. Il offre aux jeunes une opportunité de parler d’eux-mêmes, leurs difficultés, leurs ambitions. Presque toutes et tous passent ensuite aux étapes concernant le lancement d’un projet. Habituellement, ce sont les filles qui assistent à ce genre d’atelier. Rarement un à deux garçons par groupe. Depuis les deux derniers mois, nous avons noté une légère augmentation du nombre des garçons. Ce qui est très positif pour nous à enda cherchant à cibler les jeunes garçons de 18 à 35 ans.  Des changements de mentalité, aussi timides soient-ils, sont-ils en train de s’opérer ? à suivre…
 
Enda English Club
Cours d’anglais : Mehdi Youssef, enseignant parle de son parcours et de son expérience à enda

En 2013, Mehdi enseignait l’anglais à l’Université de Sousse depuis déjà quatre ans.  A cette même année, le Ministère de l’éducation Nationale a pris la décision de résilier un certain nombre de contrats. Mehdi en faisait partie, et s'est retrouvé en situation de chômeur à la recherche d'un emploi.
Pour notre enseignant, la situation est devenue compliquée surtout qu’il est non-voyant. L’enseignement de l’anglais étant sa seule source de revenus.

« En novembre 2016, la chance m’a souri lorsque j’ai été accueilli par enda en tant que consultant pour des travaux de traduction et d’interprétariat », Ensuite tout a évolué positivement pour moi », déclare Mehdi.

Ayant détecté une forte demande d’apprentissage de l’anglais par les jeunes qui n’ont pas les moyens de se payer des cours de cette langue, enda a engagé Mehdi en tant qu’enseignant pour ces jeunes et même pour des enfants. Depuis son intégration à enda, plus de 300 jeunes et enfants se sont initiés à la langue de Shakespeare avec Mehdi. De cet intérêt soutenu que portent les jeunes à ses cours, Mehdi, dit : « ce qui est important dans notre relation, c’est le RESPECT qui est une valeur qui nous unit. Malheureusement, en Tunisie, il y a une tendance à la dévalorisation de l’être humain et qui peut prendre plusieurs formes parfois très subtiles. Dans mon cas le respect de l’autre est une forme de le responsabiliser. Ça nous permet de mieux communiquer ». Quant aux élèves, ceux interrogés sur cet engouement pour les cours de Mehdi, tous déclarent : « il sait comment nous passer l’information avec des mots simples. On arrive à comprendre et à retenir tout ce qu’il nous enseigne. On se sent bien ici. On se sent respecté»

En plus des groupes d’élèves, environ 40 actuellement venant de plusieurs quartiers avoisinant enda, et même de villes lointaines, comme ces trois frères et sœurs qui viennent de Sejnène, la liste d’attente pour suivre les cours d’anglais s’allonge de jour en jour.

Notre club d'anglais va s’enrichir d'un nouvel outil d'apprentissage à savoir la mise en place un laboratoire de prononciations afin d'améliorer les conditions d'apprentissage de cette langue.
Enda kids
Les clubs d'enfants se préparent à la clôture de leurs activités de la saison estivale

Enda inter-arabe se prépare à la clôture de ses clubs de la saison estivale.
Les petit (e)s artistes membres des clubs de théâtre, musique, yoga, lecture, danse, cinéma...etc s’activent à préparer la cérémonie de clôture de leur Summer camp qui aura lieu le vendredi 14 août à 11h à espace El kahina.
Ambiance electrifiante et beaucoup de surprises au menu. Soyer au RDV!
Les amoureux du livre et de la lecture appuient l’initiative d’enda-ia 


Pour les dons de livres, et en vue de monter une bibliothèque, enda continue à recevoir des dons de livres et de jeux éducatifs. La dernière offre nous est venue de la librairie Al Kitab de Tunis : pour tout lot de livres achetés, la librairie offre à enda le double. Pour celles et ceux de nos amis qui souhaitent faire des dons de livres neufs, ils peuvent les commander à cette librairie. Enda bénéficiera du double gracieusement.
Merci librairie Al Kitab
Publications en dialecte tunisien

Nous partageons avec nos amis et parents le 6ème épisode du conte « les aventures du petit prince » publié par l’équipe enda en dialecte tunisien. Les enfants peuvent retrouver le gout de la lecture à travers ces vidéos.
Lien des publications
 
Aflatoun:

Impact postive et des échos favorables à kasserine, Bizerte et Tunis

L’équipe enda à Bizerte, et à Kasserine poursuivent l’animation des clubs « aflatoun » en ligne pendant les vacances. 22 enfants de ces régions y participent régulièrement.
Témoignages des éducateurs
  • Charfi Rezgui, éducateur et animateur du programme aflatoun à l’école Fadhel Ben Achour affirme : » depuis que j’anime ce club d’enfants, j’ai remarqué des changements positifs dans les comportements des enfants. Je conseille d’inscrire « aflatoun » dans les programmes de toutes les écoles primaires »
  • Houda Bennani, éducatrice et animatrice du club aflatoun à l’école primaire « Charkia » à Kasserine confirme les propos de son collègue et ajoute « cette expérience est aussi bénéfique pour les parents qui en bénéficient indirectement. Nous avons élaboré des projets sociétaux qui seront utiles aux enfants dans les années à venir. Et je suis ravie d’avoir participé à cette expérience. »
Aflatoun: Témoignages des enfants 
Les enfants de Kasserine, de Tunis et de Bizerte témoignent de l’impact positif du programme aflatoun sur eux: plus de concentration, réseau d’amis plus large,apprentissage plus aisé ...
Page facebook
LinkedIn
Site web enda inter-arabe
YouTube
Copyright © 2019  Enda inter-arabe, All rights reserved.

Espace El Kahina : Immeuble Chérifa, Cité Ettahrir, 2042 Tunis, Tunisie
 
Nous contacter : contact@endarabe.org.tn

Tel : + 216 71 222 522